Opération héliportage au sommet de la tour Total

Un hélicoptère Bell 212 a transporté ce samedi 14 janvier plusieurs tonnes de matériels au sommet de la tour Total.

Un hélicoptère Bell 212 a hissé quarante à cinquente tonnes de matériel sur le toit de la tour Total ce samedi 14 janvier - Defense-92.fr

Les yeux étaient rivés vers le ciel de La Défense ce samedi. Durant plusieurs heures un hélicoptère Bell 212 a fait de nombreuses rotations dans l’espace aérien du quartier d’affaires pour acheminer au sommet de la tour Total Coupole de nombreux appareils de climatisation.

L’héliportage qui a débuté vers 10 heures du matin nécessitant un bouclage d’une partie du quartier aura en tout duré plusieurs heures pour s’achever vers 15 heures après une pause d’une heure. Ce Bell 212, modèle bien connu pour avoir participé à la guerre du Vietnam a pendant une quarantaine de rotations hissé et descendu avec un treuil d’une trentaine de mètres des charges d’environ chacune 1,5 tonne. “L’opération a consisté à remplacer des tours aéroréfrigérantes d’une quinzaine d’années” explique Manuel Soares, chef de département chez Spie, en charge des travaux. “L’opération technique n’était pas compliquée mais elle a demandé beaucoup d’organisation” poursuit-il indiquant qu’elle a nécessité la mobilisation d’une cinquantaine d’ouvriers Spie en plus de la demie douzaine de personnes de la société Héliconia en charge de l’héliportage. Ces anciens appareils vont être remplacés d’ici quelques semaines par des modèles “Dry” plus récents et moins énergivores.

Un Super Puma pour achever l’opération le 4 février prochain

Mais avant le prochain héliportage programmé le 4 février prochain -sauf si la météo ne le permet pas- il a fallu préparer le terrain en installant une nouvelle charpente métallique impossible à hisser par les ascenseurs de l’édifice. Elle est destinée à recevoir les trois Dry au sommet de la tour à environ 200 mètres de hauteur. Cette fois-ci c’est un Super Puma qui se chargera de cette mission.

“Cela s’est parfaitement bien passé. On est habitués à ce genre de travail” confie Xavier Decroux, le responsable héliportage chez Heliconia. Sa société qui a été en charge de ce chantier périlleux est le leader dans ce genre d’opération en milieu urbain. Elle a dernièrement réalisé l’héliportage d’appareils de climatisation au sommet de la tour PB5. Et début avril elle devrait se charger de remplacer la nacelle de nettoyage de la tour Eqho.