Le chantier de l’Arena 92 tourne au ralenti en raison d’une grève

A l’appel des principaux syndicats des entreprises de Vinci Construction, le chantier de l’Arena 92 est perturbé depuis plusieurs jours pour des revendications de hausse de salaire.

Le chantier de l'Arena 92 le 9 février 2015 - Defense-92.fr

Le chantier ne bat plus son plein à l’Arena 92. Depuis le début de la semaine, un mouvement social touche quatre grands chantiers en Ile-de-France dont celui de l’Arena 92. Ce mercredi 11 février, les syndicats des entreprises Vinci Construction CGT, CFTC, CFDT et FO ont appelé à bloquer ces quatre chantiers majeurs de la région parisienne

Selon Serge Pléchot, secrétaire général de la CGT chez Vinci Construction, ils sont 2 000 salariés à mener cette action qui a débuté lundi 9 février. Les ouvriers en grève demandent une revalorisation de leur rémunération, à savoir « 2% d’augmentation générale des salaires pour tous ».

Les directions des entreprises filiales de Vinci Construction ont, lors des négociations avec les délégations syndicales, proposé des augmentations entre 0,3 et 0,5% : proposition majoritairement rejetée par les délégués syndicaux. La CGT dénonce ce qu’elle appelle « l’austérité sociale » imposée selon elle par l’entreprise en rappelant que le groupe du BTP a affiché un résultat net de 2,5 Mds€ en 2014.

La direction de Vinci Construction reconnait un ralentissement des chantiers, principalement celui de l’Arena 92 à Nanterre.