Le chantier ne bat plus son plein à l’Arena 92. Depuis le début de la semaine, un mouvement social touche quatre grands chantiers en Ile-de-France dont celui de l’Arena 92. Ce mercredi 11 février, les syndicats des entreprises Vinci Construction CGT, CFTC, CFDT et FO ont appelé à bloquer ces quatre chantiers majeurs de la région parisienne

Selon Serge Pléchot, secrétaire général de la CGT chez Vinci Construction, ils sont 2 000 salariés à mener cette action qui a débuté lundi 9 février. Les ouvriers en grève demandent une revalorisation de leur rémunération, à savoir « 2% d’augmentation générale des salaires pour tous ».

Les directions des entreprises filiales de Vinci Construction ont, lors des négociations avec les délégations syndicales, proposé des augmentations entre 0,3 et 0,5% : proposition majoritairement rejetée par les délégués syndicaux. La CGT dénonce ce qu’elle appelle « l’austérité sociale » imposée selon elle par l’entreprise en rappelant que le groupe du BTP a affiché un résultat net de 2,5 Mds€ en 2014.

La direction de Vinci Construction reconnait un ralentissement des chantiers, principalement celui de l’Arena 92 à Nanterre.