La Statue de La Défense a droit à un nouveau socle

Depuis quelques jours la Statue de La Défense, qui a donné son nom au quartier d'affaires a été installée sur un nouveau socle à quelques dizaines de mètres de son ancien emplacement.

La Statue de La Défense à son nouvel emplacement - Defense-92.fr

C’est à elle que le quartier d’affaires de La Défense doit son nom. La Statue de La Défense, du sculpteur Louis Ernest Barrias inaugurée en 1883 pour commémorer la défense héroïque du peuple parisien pendant le siège de la capitale en 1870-1871 face à la Prusse a enfin retrouvé un emplacement pour sa mise en valeur. Désormais l’imposante sculpture en bronze de 3,5 tonnes qui fait 5,5 mètres de haut, trône sur l’esplanade de La Défense face au bassin Takis, là où doit voir le jour “Table Square”, le nouveau projet de restauration de Defacto, l’établissement de gestion et d’animation de La Défense.

Le déplacement de ce mastodonte s’est fait en plusieurs étapes, explique Defacto. Tout d’abord l’œuvre a été descendue de son ancien piédestal en 2015 et rénovée au niveau du rond-point de La Défense. Puis elle a été déplacée sur la dalle au moyen d’une grue dans le weekend du 5 au 6 janvier 2017. Elle a ensuite été déplacée à l’aide d’un fenwick et d’une plateforme temporaire mobile jusqu’à côté de son nouveau socle. Après une météo capricieuse et plusieurs reports la Statue de La Défense a finalement été posée ce samedi 4 février sur son imposant podium en béton définitif.

La Statue ne va cependant pas rester visible très longtemps puisque elle devrait être masquée plusieurs mois durant le chantier de Table Square.

Plus de 100 000 personnes avaient assisté à son inauguration

L’histoire de la statue de La Défense débute avec le déplacement en 1863 de la statue de Napoléon Ier, installée sur la colonne Vendôme pour orner la place de la Demi-Lune, rebaptisée Rond-Point de l’Empereur à Puteaux. La guerre contre la Prusse exige de la mettre en sécurité dès 1870. Huit années passent, la guerre est terminée. Pour rendre hommage aux défenseurs de la capitale, le Conseil Général de la Seine décide d’organiser un concours pour choisir la sculpture qui symbolisera le mieux la défense de Paris. De grands noms de l’art y participent comme Gustave Doré ou Rodin, mais c’est l’artiste Louis Ernest Barrias (13 avril 1841 – 4 février 1905) qui séduira le jury par son illustration. Le 12 août 1883, une foule immense, estimée à plus de 100 000 personnes, se masse pour assister à l’inauguration en présence du ministre de l’intérieur Waldeck-Rousseau. Nommée “La Défense de Paris”, la statue de bronze donne son nom au rond-point ainsi qu’à l’avenue qui rejoint le Pont de Neuilly. C’est ainsi que ce quartier prend le nom de “La Défense”.

La statue représente un groupe sculpté, coulé en bronze par le fondeur Henri Léon Thiébault, avec trois figures qui symbolisent la défense de Paris : une femme, vêtue de l’uniforme de la garde nationale, appuyée sur un canon et tenant un drapeau, représente la figure allégorique de la ville de Paris, les défenseurs prennent les traits d’un jeune mobile affaissé qui place une dernière cartouche dans son fusil Chassepot. Les deux figures regardaient vers Buzenval, lieu des derniers combats en janvier 1871. De l’autre côté du monument, une fillette prostrée qui, par son expression triste et son apparence misérable, personnifie les souffrances de la population civile.

La construction de la gare du RER A de La Défense est réalisée à ciel ouvert face au CNIT faisant ainsi disparaitre en 1971, de manière définitive, la place de La Défense et sa statue. L’Epad la met en lieu sûr et en fait réaliser une copie en polystyrène, puis en plastique, afin de pouvoir tester plusieurs nouveaux emplacements.

Après presque 20 ans d’absence, la Statue de La Défense signée de l’artiste Barrias est de retour en septembre 1983. Elle retrouve quasiment sa place d’origine. Si elle n’est plus au centre de l’ancien Rond-point de La Défense -qui n’existe plus- elle est alors implantée dans le patio situé entre la Place de La Défense et l’Esplanade. Son retour dans le quartier d’affaires est célébré le 21 septembre 1983.