L’œuvre du Bassin Takis retrouve toute sa splendeur

Les Signaux du Bassin Takis ont retrouvé leur peps. Après quelques semaines de restauration menée par des artistes, l'œuvre du sculpteur Takis qui marque l'entrée de La Défense depuis Paris regagne ses couleurs vives d'origine.

L'oeuvre d'art du Bassin Takis - Defense-92.fr

Ils marquent l’entrée de La Défense depuis Paris. Visibles depuis le pont de Neuilly (voire d’un peu avant), les Signaux de l’œuvre du Bassin, signés de l’artiste sculpteur Panayotis Vassilakis dit Takis ont retrouvé toute leur splendeur. Cela faisait plus de quinze ans qu’aucune intervention d’envergure n’avait été réalisée pour cette œuvre d’art hormis le changement d’ampoules. Dans le cadre de son programme de rénovation et de mise en valeur des œuvres d’art majeures du quartier, Defacto, l’établissement de gestion et d’animation de La Défense vient d’achever la restauration de l’œuvre de Takis. Pendant plusieurs semaines des artistes dont Nicolas Imbert et le groupement Sara Kuperholc ont redonné vie aux sculptures en les nettoyant et leur rendant leurs couleurs vives d’origine sous la maitrise d’œuvre et de mise en valeur de l’agence Frenak + Jullien et de la logistique du chantier de H.Chevalier.

Disposés au milieu d’un bassin d’une cinquantaine de mètres carrés, 49 feux lumineux multicolores de hauteurs différentes (entre 3,50 et 9 mètres) composés d’un corps de couleur noire, semblant être montés sur une « mèche » ornent le plan d’eau. Chaque mât dispose à son sommet d’une sculpture de forme et de couleur différente avec en son milieu une ampoule lumineuse.

Après son Bassin, implanté en bas de l’esplanade de La Défense au pied de la tour Athéna et de l’hôtel Melia à la toute fin des années 80, Takis répéta son geste artistique quelques années plus tard en 1991, en implantant 17 nouveaux signaux au pied de la Grande Arche, mais cette fois-ci sans l’accompagnement d’un bassin d’eau. Ces deux œuvres marquent ainsi les deux entrées du quartier d’affaires le long de l’axe historique.

Et après les Signaux du Bassin ce sont donc maintenant au tour de ceux implantés au pied de l’Arche de se faire choyer pour les prochaines semaines.

Parallèlement à ce chantier, Defacto mène actuellement la restauration de la Statue de La Défense et fera de même dans les prochaines semaines pour plusieurs autres œuvre dont le Pouce de César, le Calder ou la Cheminée Moretti.