La Défense s’apprête à réinventer son esplanade

L’établissement Paris La Défense a lancé une grande consultation en vue du réaménagement de l’esplanade du Général de Gaulle qui s’étire entre le Bassin Takis et la Fontaine Agam.

D'ici six ans l'esplanade de La Défense doit être complètement réaménagée - Defense-92.fr

Peu à peu La Défense se transforme. Soixante ans après la création du quartier d’affaires de l’ouest parisien, son établissement public Paris La Défense en charge de son aménagement et de sa gestion, a lancé une multitude de projets de réaménagement des espaces.

Après avoir enclenché la métamorphose de la porte du quartier avec le projet Oxygen, de Table Square au pied des tours de Cœur Défense, de la place Basse et bientôt de la place de La Défense, l’aménageur va s’attaquer à un projet encore plus ambitieux.

S’étirant sur un peu moins de 700 mètres, du Bassin Takis à la Fontaine Agam, l’esplanade du Général de Gaulle, plus connue sous le nom d’esplanade de La Défense va être entièrement repensée d’ici six ans. Aujourd’hui à ses prémices, le projet baptisé « Le Parc » fait l’objet d’une grande consultation auprès des habitants et salariés du quartier.

Une mutation de l’esplanade de La Défense à l’horizon 2024

Jusqu’en mai prochain Paris La Défense va organiser des réunions publiques, des balades urbaines, des micros-trottoirs afin de recueillir l’avis des usagers du quartier pour cet espace de sept hectares. Chacun pourra laisser son avis et ses idées sur un formulaire en ligne.

« Le Parc est une promesse aux usagers du territoire, habitants, salariés, commerçants, étudiants… La promesse d’un cadre de vie amélioré grâce à la végétalisation, l’élaboration de nouveaux usages insolites et inattendus, créant des lieux de convivialité et de partage. Il s’inscrit pleinement dans notre stratégie de transformation du quartier d’affaires en un véritable lieu de vie », explique Marie-Célie Guillaume, la directrice générale de Paris La Défense.

Cette évolution de l’esplanade dont le coût n’est pour l’instant pas encore chiffré aura pour but d’ici 2024 d’inverser le ratio 60 % minéral et 40 % végétal en y apportant une nouvelle offre de services et loisirs et en mettant encore plus en valeur les diverses œuvres d’art qui jalonnent le parcours.

L’esplanade de La Défense (entouré en violet) s’étire de la Fontaine Agam au Bassin Takis – DR