Avis favorable du commissaire enquêteur pour la mise à double sens du boulevard de La Défense

Le commissaire enquêteur qui encadrait l'enquête publique du projet de mise à double sens du boulevard de La Défense vient d'émettre un avis favorable au projet.

Ici, le carrefour du Pont Celestin Hebert du projet du réaménagement du boulevard de La Défense - CD92 / Epadesa

Le commissaire enquêteur, Michel Tinturier qui encadrait l’enquête publique du projet porté par le département des Hauts-de-Seine et l’Epadesa pour la mise à double sens du boulevard de La Défense qui fait la jonction depuis le le boulevard circulaire (RD 914) à Puteaux à l’avenue François Arago (RN 314) à Nanterre a donné un avis favorable au projet.

Dans son rapport le commissaire a notamment estimé que l’étude avait été “soignée” et qu’un dialogue “constructif” avait eu lieu entre le public et les maitres d’œuvre du projet lors d’une réunion. Il a également souligné une adhésion du public au projet et le souhait de l’ensemble de le voir aboutir dans les meilleurs délais.

Cet aménagement du boulevard de La Défense qui deviendra une deux fois deux voies, et de la rue Félix Eboué doit venir accompagner le développement du futur site des Groues, des Jardins de l’Arche, avec notamment la U Arena, des opérations immobilières majeures (Campus Défense, siège social de Vinci), ainsi que la mise en service de la future gare de Nanterre La Folie pour Eole et la ligne 15 du Grand Paris Express.

Un chantier qui s’étalera entre 2018 et 2020

Le projet d’aménagement consiste notamment à adapter le boulevard aux futurs développements du secteur par une mise en double sens, avec une circulation automobile apaisée tout en assurant sa fluidité. Le futur boulevard sera entre autres équipé de trottoirs et pistes cyclables ainsi que de nouveaux aménagements de carrefours.

Le montant des investissements liés à ce projet d’aménagement du boulevard de La Défense et de l’avenue François Arago est chiffré à environ 45 millions d’euros qui sera financé à hauteur de 28 millions d’euros par le département des Hauts-de-Seine et 17 millions d’euros par l’Epadesa.

Alors que la phase d’étude va se poursuivre toute l’année, les travaux qui se dérouleront en cinq grandes phases devraient débuter en 2018 pour s’achever fin 2020. A terme la mairie de Nanterre espère pouvoir requalifier la seconde partie de la RD914 qui file jusqu’à l’A 86. Ce tronçon qui faisait office jusqu’à la mise en service du tunnel de l’A 14 Nanterre – La Défense dans les années 90, d’autoroute vers La Défense serait alors également réaménagé en boulevard urbain afin de créer une véritable continuité.