C’est la fin d’une époque pour Bose. Le spécialiste américain des systèmes audio a annoncé la fermeture de ses 119 boutiques implantées en Amérique du Nord, Europe, Japon et Australie. Et la France fait partie de ce vaste plan de restructuration qui concernera le magasin de La Défense. Ouverte en 2014, puis déplacée de quelques mètres pour permettre l’arrivée d’Adidas, la boutique implantée dans le centre commercial du Westfield Les 4 Temps va ainsi baisser son rideau d’ici quelques mois.

Mais pourquoi un tel plan ? Le géant explique que les modes de consommation de ses clients ont changé. « Aujourd’hui, les produits Bose sont de plus en plus achetés en ligne, y compris sur Bose.com. Bose est une entreprise mieux installée à l’international avec un mix localisé de canaux de distribution adaptés à un pays ou une région […] À l’origine, nos magasins offraient aux gens un moyen de découvrir, de tester et de nous parler de nos systèmes, y compris ceux exploitant les CD et DVD », se justifie l’entreprise dans un communiqué.

« Personne ne s’y attendait »

Cependant l’entreprise ne se séparera pas totalement de ses points de vente physique en propre. Pour l’heure Bose entend conserver 130 autres boutiques localisées essentiellement en Chine, aux Émirats arabes unis, en Inde, en Asie du Sud-Est et en Corée du Sud.

Bose n’a pour l’instant pas donné de calendrier pour la fermeture de ses boutiques. Sur le plan social la firme refuse de communiquer sur le nombre de salariés impactés par le plan social. Toutefois elle a indiqué qu’elle fournira à tous ses anciens salariés une aide à la recherche d’emploi et au reclassement.

A La Défense dans la boutique qui emploie huit salariés l’annonce a été une surprise. « Personne ne s’y attendait, glisse un salarié. On attend de voir ce qui va se passer. Pour l’instant on ne sait rien ».