Le Black Friday a bien porté son nom au Westfield Les 4 Temps, au sens propre comme au sens figuré. Entre 250 à 300 militants écologistes ont envahi cet immense centre commercial de l’Ouest parisien pour y dénoncer le Black Friday (qu’ils ont rebaptisé « Block Friday »), synonyme selon eux d’une « fête à surconsommation ».

Alors qu’initialement ces militants d’Extinction Rebellion (XR) visaient les Galeries Lafayette et le Printemps dans le quartier Haussmann à Paris, face à l’important dispositif policier ils sont passés au plan B. Ce plan B, c’était venir à La Défense et plus précisément au centre Westfield Les 4 Temps.

« On est venus bloquer le centre et le Black Friday »

Arrivés vers 11 heures, les activistes dans une mission commando ont tenté d’assiéger les accès à la galerie marchande. Mais pas assez nombreux, leur tentative s’est soldée par un échec. Qu’à cela ne tienne ! A défaut de pouvoir empêcher les clients de pénétrer dans le mall, les militants, rapidement rejoints par plusieurs dizaines de collégiens et lycéens ont alors bloqué ses allées et certaines boutiques. Une action faite sous le regard des policiers -qui avaient reçu ordre de ne pas intervenir tant que la situation ne dégénérait pas- et surtout des clients amusés pour certains, étonnés pour d’autres mais aussi furieux pour quelques-uns qui ont bien failli en venir aux mains.

« On est venus bloquer le centre et le Black Friday », lâche celle qui se fait appeler « Dimch ». Les clients qui veulent faire leurs courses ? « On leur répond que c’est non », rétorque-t-elle froidement.

« Ce sont des hypocrites, ils portent des vêtements de marques qui coûtent une fortune, ont tous des smartphones et ils nous disent que consommer c’est mal »

Un blocage perçu de façon très mitigée par les clients et vendeurs. « S’il veulent faire quelque chose pour le climat ils n’ont qu’à aller ramasser les papiers par terre », s’agace Pauline. « Ce sont des hypocrites, ils portent des vêtements de marques qui coûtent une fortune, ont tous des smartphones et ils nous disent que consommer c’est mal », rajoute Sabrina. « C’est des gamins qui n’y connaissent rien. Ils sont juste là pour sécher les cours. Ils ont tous des baskets Nike et des iPhones. Ils ne sont pas cohérents », rigole Abdel. D’autres sont nettement plus remontés. « Je ne peux pas faire mes courses pendant ma pause car il y a des connards qui me bloquent », s’emporte une salariée du quartier d’affaires. Si tous reconnaissent que la cause du climat est « juste », pour certains la méthode n’est pas la bonne et serait même contre-productive.

Tout au long de la journée ces « anti-consommation » ont ainsi déambulé dans le centre dans une action non violente en hurlant « Plus chaud que le climat », « anticapitalisme » ou encore « travail, consomme et ferme ta gueule ».

L’action de ces écologistes a duré une bonne partie de la journée – Defense-92.fr

L’ambiance était surréaliste. Alors que des milliers de clients continuaient à faire leur shopping et profitaient des promotions du Black Friday, à chaque passage des groupes de manifestants, les boutiques baissaient brièvement leur rideau avant de le rouvrir quelques minutes après leur passage. Un petit jeu qui a duré jusqu’en début de soirée, à tel point que les jeunes activistes s’arrêtaient devant chaque boutique, éteignaient leurs enseignes lumineuses en scandant « baissez le rideau » avant de passer à la suivante. Certains d’entre eux ont également décidé de débrancher les guirlandes lumineuses de Noël un peu partout.

Beaucoup de clients dans le centre malgré tout

Cette journée chaotique qui se voulait comme l’une des plus importantes de l’année pour les commerçants, les a un peu déroutés. « Ça va affecter notre chiffre d’affaire qui est assez conséquent aujourd’hui », confie une vendeuse dont la boutique a dû fermer pendant quelques heures.

Mais cette journée d’action n’a finalement pas refroidi les clients et commerçants. Tout au long de la journée les allées étaient noires de monde. Pas par les manifestants mais par les clients venus à la rechercher des bonnes affaires. « J’en profite pour faire mes achats de Noël et profiter des promotions. Ce n’est pas de la surconsommation. Ils ne vont pas m’en empêcher de faire mes courses », sourit Paul.

Les militants ont bloqué l’accès à l’Apple Store durant une grande partie de la journée – Defense-92.fr