Depuis le 17 mars dernier les allées du Westfield Les 4 Temps sont plongées dans la pénombre et le la coquille en béton du Cnit est quasiment désertée. Mais alors que le 11 mai prochain sonnera l’heure du déconfinement, la réouverture des grandes centres commerciaux français dont ceux de La Défense est en suspens. Car comme l’a annoncé le Premier ministre, Édouard Philippe dans son discours, leur réouverture sera conditionnée.

« L’ouverture des commerces comprendra une exception pour les centres commerciaux qui ont une zone de chalandise qui va au-delà du bassin de vie et donc qui génère des déplacements et des contacts que nous ne voulons pas encore encourager », a déclaré le Premier ministre ce mardi.

Avec ses quelques 140 000 mètres carrés, la réouverture du centre Westfield Les 4 Temps le 11 mai prochain est donc plus qu’incertaine pour le moment. « Les préfets pourront ne pas laisser ouvrir, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres qui risquent de susciter de tels mouvements de population », a prévenu le Premier ministre. L’ouverture de l’immense mall de La Défense qui attire chaque année plus de 44 millions de visiteurs dans les quelques 220 enseignes comme Auchan, H&M, Zara, Apple Store, C&A, Go Sport, Darty ou encore Cultura, dépendra donc de la décision de Pierre Soubelet, le préfet des Hauts-de-Seine. Pour l’heure, seul l’hypermarché Auchan est toujours ouvert tout comme la pharmacie, le bureau de Poste et le tabac.

Avec ses 30 000 mètres carrés le Cnit devrait pouvoir rouvrir dès le 11 mai

Si Unibail-Rodamco-Westfield (URW) le propriétaire du centre dit se « réjouir » des annonces du Premier Ministre relatives à la réouverture de la majorité des commerces le 11 mai, la foncière française indique « prendre bonne note du fait que les préfets pourront décider au cas par cas de ne pas laisser rouvrir ces centres après le 11 mai, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes ».

Le géant français espère donc convaincre les différents préfets, dont celui des Hauts-de-Seine pour que ses grands mall puissent rouvrir. « Nous allons présenter aux autorités préfectorales compétentes les analyses approfondies relatives à chacun des centres concernés, et sommes confiants sur les perspectives de réouverture de ceux-ci dans les meilleures conditions permettant de préserver la santé et la sécurité de nos employés, visiteurs, et partenaires », assure URW.

Quant au Cnit qui héberge bureaux, hôtel, commerces et restaurants, il devrait pouvoir rouvrir au déconfinement puisque la surface commerciale est d’un peu moins de 30 000 mètres carrés. Les clients pourraient alors réinvestir la Fnac ou le Décathlon dès le 11 mai, sachant que le Monoprix est toujours ouvert.

Mais une chose est certaine : les restaurants des deux centres et le cinéma UGC ne pourront pas rouvrir dans l’immédiat. Une décision à ce sujet sera prise plus tard par le Gouvernement, à savoir fin mai. La réouverture pourrait alors intervenir début juin.