Scène de fin du monde. Dans un centre commercial à moitié plongé dans le noir des centaines de clients patientent dans un silence inhabituel devant l’hypermarché Auchan. Le Coronavirus (Covid-19) et le confinement à venir du pays fait craindre pour beaucoup la pénurie. Comme partout en France, des centaines de personnes se sont ruées vers l’hypermarché Auchan du centre Westfield Les 4 Temps. Pour tenter de contenir les clients, l’hyper a été contraint de filtrer les entrées afin de faire pénétrer les clients par vagues. Et à l’intérieur il ne restait plus grand chose comme denrées non périssables : pâtes, riz, conserves, papiers toilettes,… tous ces produits n’étaient (presque) plus disponibles dès le début d’après-midi.

Une situation qui était similaire cet après-midi au Monoprix du Faubourg de l’Arche où il fallait attendre plusieurs dizaines de minutes avant de pouvoir passer à la caisse. Au Monoprix du Cnit il y avait également beaucoup du monde.

Des scènes de paniques que tente d’endiguer Jacques Creyssel, le secrétaire général de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD). « Il n’y a aucun risque de pénurie. Les magasins alimentaires continueront à fonctionner. Ils seront ouverts et approvisionnés » a-t-il affirmé sur LCI. Pas sûr que ces mots suffisent à éviter la panique.