Travaux du RER A : un mois pour remplacer deux kilomètres de voies et poser quatre nouveaux aiguillages

Sous les rues de Paris sont lancés depuis samedi dernier d'importants travaux. Devenu rituel, le chantier RVB du RER A a pour objectif cet été de remplacer deux kilomètres de voies et poser quatre nouveaux aiguillages.

La RATP a pour objectif de remplacer cet été environ deux kilomètres de voies et poser quatre nouveaux aiguillages - Defense-92.fr

Quatrième round pour les travaux du RER A. Depuis samedi dernier la RATP a lancé la quatrième étape de son vaste chantier de renouvèlement des voies et du ballast (RVB) sur le tronçon central du RER A, la ligne la plus fréquentée d’Europe. Après 2015, 2016 et 2017 la régie des transports autonomes de Paris poursuit cet été du 28 juillet au 26 août ce chantier hors-normes entre La Défense et Nation. L’objectif : remplacer d’ici 2021 vingt-quatre kilomètres de voies, vingt-sept aiguillages ainsi que leur ballast sur cette portion vieille de plus de quarante ans entre Nanterre-Préfecture et Vincennes.

« Les travaux ont pour objectif de maintenir la sécurité, la fiabilité et la disponibilité des voies de façon à supporter un trafic qui est en constante augmentation avec 20 % de voyageurs de plus lors de ces dix dernières années », explique Yan Guillaume, chef de projet à la RATP. Un choix de fermeture totale séquencée sur quatre étés justifiés par la RATP afin d’éviter de mener des travaux de nuit qui auraient dû s’étaler sur plusieurs années et impacter la fréquence des trains de la ligne aux 1,2 millions de voyageurs et 665 trains quotidiens.

Deux kilomètres de voies, quatre aiguillages et 6 000 mètres cubes de ballast à remplacer

Depuis la première interruption lancée en juillet 2015, ce sont ainsi 12,5 kilomètres de voies qui ont été remplacés ainsi que huit aiguillages. Si pour ce quatrième été l’interruption du trafic s’étend de La Défense à Nation, les travaux, eux se concentrent principalement entre Charles-de-Gaulle Etoile et Gare de Lyon. Durant ce mois de travaux, la RATP ambitionne de mettre à neuf deux kilomètres de voies et renouveler 6 000 mètres cubes de ballast (le lit de pierre sous les rails). Quatre nouveaux aiguillages seront également installés afin d’améliorer la circulation des trains. 700 mètres de tapis antivibratoires sont aussi disposés par plusieurs endroits dans le tunnel afin de limiter la propagation des vibrations aux immeubles en surface. Divers équipements de contrôle de vitesse des trains sont en outre vérifiés ou remis à neuf.

La régie profitera par ailleurs de ce vaste chantier pour réparer définitivement les deux voussoirs percés accidentellement le 30 octobre 2017 lors d’un forage réalisé dans le cadre des travaux de la future gare RER E SNCF de Porte Maillot.

Comme pour les deux précédentes années les travaux sont menés par environs 400 techniciens et ouvriers se relayant sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ils sont pour la plupart employés par Colas Rail (pour la voie ferrée) et Alstom (pour les équipements de contrôle de vitesse), les deux grandes entreprises titulaires du marché du RVB.

Cette année, le chantier du RVB sera marqué par la difficulté des tunnels en voie unique entre les gares d’Auber et Nation. Pour ce faire la RATP a conçu un train-chantier spécialement adapté pour la tâche. « Ce train a la capacité de faire et la logistique et travailler sur la voie sur laquelle il roule », explique Claire Lemois, responsable des voies à la RATP.

Si cet été sera le dernier épisode de travaux avec une interruption du trafic de quatre semaines, le chantier du RVB n’est pas pour autant achevé. L’année prochaine et jusqu’en 2021, la RATP mènera les travaux, les week-ends et en nuit longues sur les deux extrémités du tronçon central entre La Défense et Nanterre à l’Ouest et Nation et Vincennes à l’Est.