La Ratp lance une campagne pour sensibiliser sur les colis suspects

Pour lutter contre l’oubli de colis suspects dans son réseau, la RATP lance ce 7 décembre une campagne de sensibilisation auprès des voyageurs.

Illustration : un sac abandonné dans une rame de métro de la ligne 1 - Defense-92.fr

C’est la cause de nombreux retards dans les transports en commun en Ile-de-France. Face à la recrudescence de la présence de bagages oubliés dans son réseau, la Ratp lance ce mercredi 7 décembre une campagne publicitaire pour sensibiliser les voyageurs à ce nouveau fléau qui entraine bon nombre de perturbations.

Ce sont en effet sept colis suspects qui sont déclarés, en moyenne par jour, sur le réseau Ratp, soit une hausse de 60 % au premier semestre 2016 par rapport à la même période de 2015. Ces bagages abandonnés entrainent dans la plupart des cas l’intervention des services de déminage avec généralement des perturbations, voire des interruptions de trafic d’environ quarante minutes.

Au-delà des appels à la vigilance qui existent déjà sur le réseau, la Ratp a donc souhaité sensibiliser l’ensemble des voyageurs au travers d’une campagne de communication pédagogique qui vise à expliquer la procédure qui se déclenche lors de la découverte d’un objet abandonné et ses conséquences sur le trafic.

Une campagne visible durant un mois sur le réseau de la Ratp

“La qualification d”objet abandonné” à “colis suspect” est du ressort des forces de Police” explique la Ratp qui précise que la décision de fermer partiellement ou totalement une gare ou d’interrompre le trafic revient uniquement aux services de police.

Cette campagne d’affichage, élaborée en collaboration avec l’agence Human to Human qui va être visible durant un mois sur les panneaux publicitaires des stations Ratp, présente via le plan d’une ligne le déroulé minute par minute d’une intervention depuis la découverte de l’objet jusqu’à sa destruction.

En plus de cette campagne, la régie autonome des transports parisiens a lancé une expérimentation pendant six mois de traitement des objets abandonnés avec l’appui d’équipes cynophiles depuis le 1er décembre dernier. Les équipes cynophiles seront susceptibles d’intervenir dans trente-deux stations de métro et dans huit gares de RER, notamment sur le tronçon central du RER A à partir du pôle de Châtelet-Les Halles où elles sont implantées.