Les premières rames automatiques de la ligne 1 accueillent leur voyageurs

Le lancement de la première rame automatique sur la ligne 1 du métro

C’est la ligne de métro la plus vieille de Paris et de France et l’une des plus vieilles au monde; elle a 111 ans: la ligne 1 du métro qui relie Grande-Arche de La Défense à Château de Vincennes continue sa modernisation. Ouverte en juillet 1900, la ligne 1 a été une première fois modernisée dans les années 60 notamment grâce à l’introduction du métro sur pneus. La ligne de métro la plus fréquentée du réseau avec quelques 725 000 voyageurs par jour sera aussi la ligne la plus moderne dès la fin 2012. A cette date la totalité des 49 nouvelles rames automatiques MP05 circuleront sur la ligne; d’ici là, les rames avec et sans conducteur cohabiteront . Les 52 trains MP89 de la ligne seront transférés sur la ligne 4, dont les trains MP59 arrivent en fin de vie

Dès le jeudi 3 novembre 2011 peu avant 12h, la RATP a procédé à la mise en circulation pour les voyageurs des huit premières rames sans conducteur, (les suivantes arriveront jusqu’à la fin 2012) lors d’une cérémonie sur la place de La Défense en présence de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France et du STIF; Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie et des transports et de Pierre Mongin, président-directeur de la RATP.

Le coût de l’opération d’automatisation de la ligne 1 avait été estimé en 2004 à 600M€ dont 400M€ pour le matériel roulant. Le surcoût de l’automatisation par rapport à un renouvellement traditionnel du système de contrôle commande du mouvement des trains est compensé par une réduction du besoin en parc de matériel roulant. Les coûts prévisionnels ont été confirmés lors de la réalisation. Les plus grandes difficultés ont été rencontrées lors de la pose des façades de quai du fait des particularités de la ligne 1. Le surcoût du projet estimé en fin d’opération sera de 4 % par rapport aux prévisions initiales.

Les principaux équipements de signalisation de la ligne 1 figuraient parmi les plus anciens du réseau et devaient être renouvelés : les postes de manœuvre de Château de Vincennes et de Porte Maillot avaient plus de 45 ans, le Poste de Commande Centralisé datait de 1967 et le système d’aide à la conduite était l’un des premiers installés à la RATP en 1972. Choisir l’automatisation de la ligne comme solution de modernisation comportait toutefois deux investissements supplémentaires par rapport à une modernisation classique : la mise en œuvre d’un SAET (Système d’Automatisation de l’Exploitation des Trains) identique à celui de la ligne 14 et l’équipement des stations en façades de quai.

Si la ligne 14 du métro parisien ainsi que de nombreuses lignes de métro dans le monde sont automatisées, la ligne 1 est en revanche la première au monde à avoir été automatisée à partir d’une ligne existante sans procéder à une fermeture.

Compte tenu de l’ancienneté des infrastructures, les façades de quai d’une hauteur de 1,70 m, constituent une innovation au plan international. Elles sont indispensables pour une ligne automatique où circulent des trains sans conducteur. La plupart des quais, âgés de plus de cent ans, ont dû être consolidés pour supporter les 480 kg de chacune des 18 portes qu’ils regroupent.

Avec cette modernisation, la RATP promet plus de « régularité et de fluidité » mais aussi avec d’avantage de sécurité, avec notamment les portes palières sur les quais et des caméras de surveillance dans les rames. Les usagers ne devraient cependant pas voir de grandes différences avec les nouvelles MP05; en effet elles sont des dérivés de celles qui roulent actuellement sur la ligne 1, les MP89 -et en en version automatique sur la ligne 14-. Outre l’absence de la cabine du conducteur, l’ambiance de la rame a été modifiée. Exit la déco bleu-gris, les MP05 sont plus lumineuses et colorées. Le sol est de couleur brique tandis que les sièges sont à rayures multicolores. Avec une ventilation réfrigérée, les rames embarqueront des caméras de surveillance ainsi que des écrans d’information en temps réel.

Pour fêter la mise en circulation des premières rames automatique, la RATP lance un concours jusqu’au 17 novembre 2011 avec 100 cadeaux (places de cinéma, entrées au musée du Louvre et au Centre Pompidou, guides de Paris…) seront à gagner chaque jour. Un tirage au sort final permettra en outre de gagner des lots encore plus importants (une nuit à l’hôtel Meurice, un bateau affrété pour un apéro flottant pour 8 personnes, une soirée à l’Opéra Bastille…). Parallèlement une campagne de publicité avec des messages humoristique comme : « La neige à Noël, c’est pas automatique, la ligne 1, elle, devient automatique », « Le soleil le week-end, c’est pas automatique, la ligne 1, elle, devient automatique » illustrées par des dessins viendra renforcer la communication. Pour jouer : www.ratp.fr/vousetla1

La RATP propose au public vendredi 4 novembre et samedi 5 novembre 2011 une exposition sur la modernisation de la ligne 1 sur la place de La Défense dans une grande structure gonflable blanche.

Les travaux de la modernisation en chiffres :

725 000 voyages par jour
207 millions de voyages par an
3 secondes après le début du signal sonore, les portes de quai se ferment.
5 km de façades de quais
6 voitures par rame
13 correspondances avec d’autres lignes de métro
16 des 50 stations de métro au plus fort du trafic se trouvent sur la ligne 1.
16,6 km de longueur
25 stations
27,4 km/h de vitesse commerciale
49 rames automatiques MP05
80 km/h de vitesse maximale
90,28 m de long pour une rame
428 ouvertures par jour pour chaque porte de quai
480 kg le poids de chacune des 18 portes qui composent une façade de quai
772 voyageurs par rame
954 portes de quai