L’appellation RER devrait être remplacée par « Train »

Le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) envisage de remplacer dès le 1er juillet prochain l’appellation RER au profit de "Train".

Une rame du RER A à La Défense - Defense-92.fr

Bientôt on ne dira peut-être plus « Mon RER A est en retard » mais « Mon train A est en retard ». Apparu en décembre 1977 à l’occasion de l’ouverture de la gare de Châtelet les Halles et du prolongement de l’ancienne ligne de Sceau depuis Luxembourg, le terme Réseau Express Régional connu sous le sigle RER pourrait disparaître au profit de « Train » dès cet été, selon la Lettre du Cheminot.

Le blog spécialisé cite plusieurs études réalisées par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) qui estime que la dénomination n’est pas assez claire et compréhensible pour les voyageurs occasionnels et les touristes. Aujourd’hui il existe sept appellations pour les transports en commun en Ile-de-France : RER, Transilien, métro, tramway, Tram Express, TZen et bus. Le Stif souhaite ainsi avec cette réforme garder quatre noms : train, métro, tram et bus.

Mais le projet n’emballe pas la RATP, le principal opérateur des transports avec la SNCF dans la région. La régie rechignerait en effet à abandonner ce sigle historique tout comme arrêter d’utiliser le fameux « M » de métro inscrit dans un cercle.

Cette renomination qui devrait être faite à l’occasion de l’inauguration le 1er juillet prochain de la ligne de tramway T11 désormais appelé Tram 11 ne sera pas immédiate mais s’étalera dans le temps. Pour son lancement elle sera visible pour les voyageurs du Tram 11 sur les panneaux en gares et à bord des rames. La nouvelle ligne ne reliera donc pas le RER B au Bourget au RER C à Epinay-sur-Seine mais les Trains B à D.

  • Eyraud Florian

    Est-ce vraiment utile de gommer les spécificités de notre modèle ? Et si on renommait les lignes en fonction de leur insalubrité et leur insécurité ? Cela serait plus utile aux touristes si le but était vraiment d’augmenter la démarche de qualité de service. On pense entre autres à ceux qui atteignent Paris avec le RER B, changement de nom ou pas, cette ligne conservera toujours ses problèmes.