Elle est l’une des plus anxiogènes de la région. La grande gare de La Défense, véritable ruche est l’une des plus angoissantes du réseau, selon une étude publiée par l’Institut Paris Région, révélée par Le Figaro. Cet immense hub où se croisent tous les jours des dizaines de milliers de voyageurs qui transitent par le RER A, la ligne 1 du métro, le tramway T2, les lignes L et U du Transilien sans oublier les bus et cars, inquiète les voyageurs.

Selon cette étude, la gare du Nord est en tête du palmarès des gares où les franciliens se sentent le moins en sécurité du réseau Ile-de-France. Au total, 1 565 signalements de peur y ont été effectués. Derrière, se trouvent avec plus de 500 signalements les gares de Châtelet-les-Halles, Saint-Lazare, Châtelet, La Défense et la gare de Lyon. 515 255 abonnés du Pass Navigo annuel et Imagine R, âgés de 18 ans et plus ont été sollicités pour répondre à cette étude à laquelle 50 222 ont répondu.

Si les résultats complets de cette enquête seront publiés au printemps prochain, les auteurs de l’étude identifient 700 lieux de transports collectifs ferrés « pointés par les usagers comme particulièrement anxiogènes ».

Une angoisse à La Défense qui ne serait qu’un ressenti ? Interrogés par Defense-92.fr les salariés de La Défense disent ne pas être trop apeuré. « Je ne suis pas inquiète. Pour moi c’est juste le monde qui me dérange et les incivilités », affirme Audrey, salariée d’EDF et utilisatrice de la ligne A du RER. « Le matin on ne se pose pas de question il y a tellement de monde », confie pour sa part Clément qui utilise quotidiennement la ligne U pour se rendre à son travail.

Pour répondre aux craintes de voyageurs Ile-de-France Mobilités, l’autorité des transports en Ile-de-France a annoncé une série de mesure à 10 millions d’euros avec notamment le recrutement d’agents de sécurité (SUGE et GPSR) supplémentaires d’ici à 2020. Pour venir en aide à ces agents les caméras piétons seront généralisées et de nouvelles caméras de surveillance viendront rejoindre les 63 000 qui équipent déjà le réseau francilien.