La Défense va-t-elle voir les métros du Grand Paris Express filer sous ses pieds sans s’arrêter ? Alors qu’ici et là les travaux des différentes lignes du Grand Paris Express ont débuté, des problèmes techniques se posent toujours et plus particulièrement pour la 15 Ouest (Pont de Sèvres – Saint-Denis Pleyel) qui doit passer par le quartier d’affaires.

Alors qu’il est prévu de construire la gare de La Défense sous le centre commercial des 4 Temps, à une quarantaine de mètres de profondeur, de grandes difficultés sont apparues. Il s’est ainsi avéré qu’il ne faudrait pas moins de 17 années pour construire cette gare à la méthode de la « petite cuillère » pour ne pas impacter par des fermetures partielles le mall d’Unibail-Rodamco-Westfield. Un délai colossal qui entrainerait un important retard de la mise en service du tronçon Ouest de la ligne 15 à 2040 contre 2030, selon le calendrier actuel qui avait déjà dérivé de quelques années. Une solution inconcevable pour Thierry Dallard, le président de la Société du Grand Paris (SGP) : « On ne retardera pas toute la ligne pour ces travaux ».

Une recherche de solutions alternatives pour déplacer la gare de quelques centaines de mètres

Face à ce casse-tête et avant de lancer l’année prochaine les marchés de « conception-réalisation », les ingénieurs de la SGP tablent désormais sur un scénario alternatif qui prévoirait de déplacer la station de 150 à 300 mètres afin de revenir à des délais raisonnables. Cette option aurait cependant pour conséquence de rallonger le temps de correspondances avec les autres lignes du hub de La Défense (RER A et E, lignes 1 du métro,T2 du tramway et L et U du Transilien). La SGP mène en ce moment des sondages dans les sous-sols pour trouver l’endroit idéal. En fonction des résultats de ces études, une décision sera ainsi prise avant la fin de l’année. Et si une nouvelle enquête publique devra être menée (la première s’est déroulée en janvier et février dernier), le président se dit toujours « confiant » pour l’objectif de 2030.

En revanche si aucune solution n’est trouvée, la ligne 15 Ouest pourrait donc être mise en fonctionnement sans être raccordée à La Défense même si pour Thierry Dallard cette éventualité « n’est évidemment pas souhaitable » car cette gare est jugée « essentielle ».