Bientôt les rames du RER A se piloteront toutes seules entre La Défense et Vincennes

A l’horizon 2018 la RATP va automatiser le tronçon central de la ligne A du RER (La Défense – Vincennes) permettant aux voyageurs une meilleure régularité et de gagner deux minutes entre les deux gares.

Une rame du RER A à La Défense - Defense-92.fr

La situation devrait s’arranger sur le RER A, la ligne la plus fréquentée d’Europe. En marge du salon mondial des transports publics qui s’est tenu du 8 au 10 juin à Milan en Italie, la RATP a annoncé l’automatisation du tronçon central entre La Défense et Vincennes à l’horizon 2018.

Cette automatisation permettra selon la RATP d’améliorer la régularité de cette ligne qui traverse la région d’Est en Ouest en faisant gagner en moyenne deux minutes par trajet entre les deux gares. Ce système de pilotage semi-automatique prendra le relais du conducteur sur la portion de 24 km. L’agent restera cependant derrière les manettes des rames pour y assurer l’ouverture et la fermeture des portes, surveiller les voies mais aussi et surtout gérer les imprévus et reprendra le pilotage en cas de problème. La mise en service du dispositif ne pourra intervenir que lorsque la totalité des 173 rames à deux étages circuleront sur la ligne. Développé par Alstom Transport le système coûtera 34 M€ à la RATP. Cette automatisation qui sera une première mondiale sur des trains de ce type, dit « lourds » viendra compléter et améliorer le système de contrôle continu de la vitesse et de l’espacement des rames (dit Sacem) installé depuis 1989 sur la ligne A.

Avec 1,2 millions de voyageurs en moyenne chaque jour, la ligne A bénéficie depuis plusieurs années d’une attention particulière. Depuis décembre 2011, la RATP procède au remplacement des anciennes rames de la ligne A pour les modèles MI09, les rames à deux étages. A partir de cet été la régie des transports parisiens va lancer un vaste programme de remplacement des voies sur le tronçon central jusqu’en 2021.