Les voix du seigneur passeront-elles par la 4G et bientôt la 5G ? C’est sur un bâtiment plutôt insolite que Bouygues Télécom va bientôt installer des antennes relais. L’opérateur va déployer prochainement des antennes 3G et 4G sur le toit de l’Église Notre Dame de Pentecôte qui est située à l’arrière du Cnit pour densifier son maillage.

En tout ce sont cinq antennes qui seront dispatchées sur le toit de l’Eglise avec des fréquences allant de 700 hertz à 2 600 hertz offrant des débits de la 2G jusqu’à la 4G aux clients de Bouygues Télécom. Parmi elles deux seront factices afin de permettre à l’opérateur dans les prochaines années d’augmenter la capacité de son réseau en cas de besoin et l’arrivée prochaine de la 5G.

Des antennes discrètes

Contrairement aux fameux pylônes souvent peu esthétiques visibles sur les toits des immeubles et dans les campagnes, Bouygues Télécom promet des antennes discrètes sur l’Eglise Notre Dame de Pentecôte. « Ça ne va pas dénaturer le site », assure Bruno Guerra, le secrétaire général de Notre Dame de Pentecôte.

Et l’installation de ces antennes sera surtout l’occasion pour l’Eglise de percevoir un loyer non négligeable de la part de l’opérateur. « Ça va nous apporter une redevance mensuel », se réjouit Bruno Guerra. De l’argent qui devrait servir à l’Eglise pour financer ses coûteux travaux d’entretien.

Après avoir obtenu début avril son autorisation administrative auprès de la mairie de Puteaux, ville où est implantée l’église depuis sa construction en 2001, l’installation devrait débuter en août. Il faudra alors compter trois à six mois de travaux et deux mois de réglages pour une mise en service d’ici le début de l’année prochaine.

Dans le quartier de La Défense et à ses abords Bouygues Télécom compte actuellement une vingtaine d’antennes relais.