La première période avait pourtant bien commencé. Pour cette rencontre de la septième journée du Top 14 à la Paris La Défense Arena, les Racingmen recevaient ce samedi les joueurs du SU Agen. Surpris le Racing 92 a concédé un match nul (27 à 27).

La rencontre avait pourtant bien débuté pour les Ciel et Blanc. Dès la sixième minute le Racing domine grâce à une pénalité en sa faveur (3 à 0) puis en viendra une seconde à la 14’ (6 à 3). Il faudra ensuite attendre la 19’ pour qu’Agen remonte de trois point (6 à 3) avec une pénalité en sa faveur. Peu de temps après à la 23’ le Racing réalisera grâce à De Dupichot un essai qui sera transformé permettant aux Racingmen de prendre le large (13 à 3). Une nouvelle pénalité en faveur du Racing lui permettra de prendre une bonne avance (16 à 3). Mais à la 32’ Agen marquera un essai qui sera transformé lui permettant de rattraper son retard (16 à 10). Quelques minutes avant la fin de la première période Teddy Iribaren ratera une pénalité. Le score en restera là : 16 à 10 pour le Racing. Dominants les Racingmen rentrent aux vestiaires, confiants.

Un Racing 92 bousculé durant la seconde mi-temps

Mais la seconde mi-temps ne va pas du tout se passer comme prévu. A la 43’ le Racing réalise un essai transformé lui permettant d’atteindre le score de 21 à 10. A la 47’ Agen marque un second essai qui sera transformé (21 à 17). Une nouvelle pénalité ira en la faveur du Racing (24 à 17). A la 63’ une pénalité pour Agen lui permet de resserrer le score (24 à 20). Trois minutes plus tard Teddy Iribaren ratera une pénalité pour son équipe francilienne. Un raté qui aura des conséquences sur le résultat final. Car à la 70’ Agen réalisera un troisième essai qui sera transformé. Les Racingmen sont désormais dominés : 24 à 27. A la 73’ une pénalité réussie sauve le Racing lui permettant d’égaliser 27 à 27. Les dernières minutes de la rencontre sont pleines de suspens. Dans les minutes de prolongation l’espoir renait pour les supporteurs du club francilien. Une pénalité pour le Racing pourrait lui permettre de gagner sur le fil, la rencontre. Mais patatras Hidalgo-Clyne la rate. Le match se termine sous les huées d’une partie du public.