Que ce fût dur pour les Racingmen. Mais c’est bon, ils sont qualifiés pour la finale de la Champions Cup. La Paris La Défense Arena avait une drôle d’allure ce samedi. Contrainte de réduire fortement sa jauge, la grande arena de La Défense n’a pu réunir qu’un millier de supporteurs pour la demi-finale qui a opposé le Racing 92 aux joueurs anglais du Saracens.

Une victoire (19 à 15) qui fût compliquée pour les Ciel & Blanc. Cette rencontre aura été marquée par une succession de pénalités aussi bien pour les franciliens que pour les anglais. Il y en aura neuf en tout : quatre pour le Racing 92 (T.Iribaren 11’, 32’ et 40’ et M.Machenaud 68’) et cinq pour le Saracens (A.Goode 24’, 30’, 43’, 47’ et 53’). Et c’est bien cette pénalité en plus pour le club anglais qui a failli priver de victoire les joueurs de Jacky Lorenzetti. Il aura fallu attendre la 76ème minute et l’unique essai de la rencontre de Juan Imhoff et la transformation réussie de Maxime Machenaud pour délivrer le club francilien et l’emmener en finale de Champions cup.

Après avoir échoué en 2016 et 2018 en finale de Champions Cup, le Racing 92 rêve désormais d’inscrire sa première victoire dans ce trophée européen tant convoité. Pour remporter cette finale qui se déroulera le 17 octobre prochain les Racingmen devront vaincre les joueurs anglais de l’Exeter Chief qui se sont qualifiés (28-18) face aux toulousains ce samedi soir.