A quelques centaines de mètres des tours de La Défense l’école Eugène Petitot de Puteaux fermée pour travaux a repris vie. La préfecture a ordonné la réquisition depuis le 9 septembre du lieu pour accueillir 70 migrants durant un mois. La structure temporaire mobilisée jusqu’au 9 octobre prochain est gérée par l’association Aurore et ne devrait accueillir que des hommes.

« C’est un acte de solidarité tout à fait normal. Ce gymnase était disponible étant donné que l’école, en partie en travaux, n’a pas accueilli d’élèves à cette rentrée scolaire », explique la ville au Parisien qui précise sur son site que cet acte s’impose à elle sans qu’elle ne puisse s’y « opposer d’aucune manière ».

La mairie indique que les riverains ont été prévenus en amont et que la police municipale sera également mobilisée afin « qu’aucune nuisance ne vienne perturber le quotidien des riverains ».

Sur son site internet la ville précise qu’un « point journalier sera effectué avec l’ensemble des responsables et les services de la ville se tiendront à l’entière disposition des habitants pour toute question ou remarque ».