Troisième semaine pour les Indignés de La Défense

Troisième semaine pour les Indignés de La Défense

Depuis le vendredi 4 novembre, le mouvement des Indignés occupe le parvis de La Défense au pied de la Grande Arche. Pour célébrer leur troisième semaine d’occupation, les Indignés ont comme chaque samedi organisé une fête. De cette fête, rassemblant entre 150 et 200 personnes, est sortie notamment la construction d’une sphère constituée de 105 panneaux triangulaires en carton recouverts de plastique reliés par du scotch. Imaginée par un élève architecte Indigné, elle ne devrait cependant pas servir d’abri pour dormir, suite à un accord avec la police -cependant elle a été détruite dans la nuit, vers 3h30 le dimanche lors d’une charge de la police-. Depuis le premier jour la police qui tolère le rassemblement interdit l’installation d’abris comme des tentes.

Un lâcher d’une quarantaine de ballons a également été organisé en fin d’après-midi. Sur chaque ballon était inscrit le nom des grandes entreprises (GDF SUEZ, HSBC, AREVA, HP,…). Un faux chèque portant le montant du capital des entreprises était accroché à chaque ballon.

Mais contrairement aux premiers jours, le visage des Indignés a changé; un certain nombre ont quitté le campement suite à l’arrivée de personnes toxicomanes, alcoolisées, déséquilibrées,… semant quelques troubles et engendrant de la tension. Si au début l’alcool était « interdit » au sein du camp -par le vote d’une AG-, aujourd’hui il est largement consommé avec des dizaines de canettes de bière.

Les Indignés entament leur quatrième semaine et espèrent toujours que le mouvement durera et prendra mais à ce jour seul une trentaine de personne y dorment et une cinquantaine sont présents en journée.