C’est un rachat qui inquiète. Quelques 200 salariés de Suez se sont rassemblés ce mardi matin à La Défense, devant le siège de l’entreprise basée dans la tour CB21 pour marquer leur opposition au projet d’OPA Veolia. De nombreux collaborateurs de l’entreprise ont notamment brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « #AlwaysSuez » Sur tous les sites français de Suez des débrayages à l’appel de tous les syndicats ont été observés « en moyenne par 60 à 70 % des salariés », avec des pointes à 90 % dans les incinérateurs et 10 0% dans certains sites en province, selon la direction et les syndicats.

Si avec ce mariage Veolia rêve de devenir le numéro un mondial de la gestion des eaux et des déchets, les salariés de Suez s’inquiètent de la potentielle casse sociale que pourrait représenter une telle opération.

« Nous avons peur pour nos emplois, nous voulons les conserver. Qui dit OPA dit licenciements, doublons. Nous souhaitons rester Suez », a confié à l’AFP, Dalenda Drissi, représente FO au sein du groupe Suez.