Les Indignés occupent le parvis de La Défense depuis un mois

Le camp des Indignés

Arrivés sur le parvis de La Défense au pied de la Grande Arche le vendredi 4 novembre 2011 en fin d’après-midi, les Indignés l’occupent depuis un mois. Nombreux les premiers jours et premières nuits, le mouvement a perdu au fil des semaines bon nombre de ses Indignés. L’interdiction d’implanter des tentes et de la construction d’abris, était les premiers jours l’une des raisons du départ de certains. Les bonnes conditions climatiques jusque là, a permis à plusieurs de tenir, mais depuis une semaine les températures ont chuté et la pluie s’abat sur le camp. Outre les conditions climatiques de nombreuses tensions et discordes diverses ont éclaté dans le camp…

Depuis un peu plus d’une semaine le nombre d’Indignés s’est considérablement réduit passant de 250 le 4 novembre 2011 à une petite dizaine aujourd’hui. Lors d’une AG, il avait été voté la levée du camp le dimanche 4 décembre 2011, mais une petite poignée d’irréductibles a décidé de rester sur place, bien décidés à aller « jusqu’au bout ».

« Malgré des conditions climatiques difficiles, le blocus et le harcèlement permanent des forces de l’ordre, cette action dépasse les espérances. Un grand nombre de personnes nous ont apporté un fort soutien logistique et moral ; le campement a permis de considérables échanges avec des habitués du quartier d’affaires et des sympathisants de toute la région parisienne, de France et d’Europe. Il a aussi été un espace au sein duquel beaucoup de personnes, jusqu’alors exclues, ont pu trouver de quoi manger, partager avec les autres et retrouver simplement des raisons d´avoir de l’espoir en l’avenir. Cette expérience artisanale et humaine a été possible grâce à la contribution de milliers d’anonymes solidaires que nous tenons à remercier, notamment par l’intermédiaire des médias » explique un communiqué.

« Un mois après le début de ce campement, l’Assemblée des indignés a décidé de maintenir symboliquement une occupation avec un nombre de personnes plus réduit sur place. Des points d’accueil et de participation sont en création dans différents endroits de la capitale » poursuit le communiqué.

Les Indignés lancent un appel à une marche depuis la place de Clichy à Paris le samedi 10 décembre 2011 à 14h pour rejoindre la place de Stalingrad où se tiendra une « assemblée populaire ».