La tour de Saint-Gobain décroche son permis de construire

Haute de 167 mètres et développant 48 900 m², la tour Saint-Gobain a obtenu son permis de construire en juillet dernier. Le chantier doit démarrer en avril 2016.

La tour Saint-Gobain - Valode et Pistre / DR

Feu vert pour la tour Saint-Gobain. La tour M2, plus connue sous le nom de tour Saint-Gobain vient d’obtenir son permis de construire le 28 juillet dernier permettant ainsi aux développeurs du projet de lancer la construction. Développé par l’assureur Generali qui est assisté de Hines pour la maitrise d’ouvrage déléguée et Artelia Environnement pour l’AMO Qualité environnementale le gratte-ciel accueillera l’entreprise Saint-Gobain à sa livraison au début 2019.

Les travaux devraient être lancés en avril 2016, selon les responsables du projet « sous réserve du permis de construire devenu définitif (sans dépôt de recours, ndlr) avant cette date ». En attendant des travaux préparatoires ont débuté depuis plusieurs jours pour préparer le terrain avec des reconnaissances par sondages du sous sol existant, un essai de fondations profondes (pieux) pour validation du résultat des études et la réalisation d’un puits d’essai géothermique pour validation de cette option environnementale. Selon nos informations Bouygues Construction serait pressentie comme entreprise générale pour la construction du bâtiment. L’entreprise a également obtenu le marché pour la tour Alto située juste en face.

La tour imaginée par l’agence Valode et Pistre constituée de trois “blocs” développera une surface de 48 900 m² répartis sur 38 étages pour une hauteur de 167,52 mètres, soit 216,12 mètres NGF. 380 m² seront dédiés à des commerces en pied de tour et un show room du fabricant français d’environ 400 m² sera ouvert au public. La tour Saint-Gobain, disposera en outre de 1 100 m² de jardins intérieurs -chaque niveau bénéficiera d’un accès direct à un espace de verdure-, d’un auditorium, d’espaces de restauration, de cinq emplacements de parkings et de 725 m² d’emplacement pour les vélos. Un accord entre Generali et Defacto permettra l’utilisation de places de parkings pour les véhicules motorisés (voitures, motos, scooters,…) dans le parking Iris. A cela s’ajoutera la création d’un grand escalier public pour permettre la liaison entre la dalle et le circulaire à l’image de ce qui a été fait pour la tour Carpe Diem et d’ascenseurs également publics.

La tour Saint-Gobain ne prendra pas la place à proprement dit de l’immeuble Iris. Si l’immeuble Iris construit dans les années 80 sera bien détruit, la tour Saint-Gobain sera bâtie sur le vide entre l’actuel bâtiment et le boulevard circulaire. Cette solution apportera deux avantages expliquent les responsables du projet : le maintien en activité durant tout le chantier du parking de l’Iris et l’agrandissement de la place de l’Iris qui gagnera ainsi plus d’un millier de mètres carrés.

L’entreprise française spécialisée dans les matériaux de construction souhaite présenter tout son “savoir-faire” à travers cette tour qui abritera son siège mondial. La tour sera équipée des matériaux que fabrique Saint-Gobain : Verre, Placoplatre,… Elle quittera ainsi l’immeuble des Miroirs situé juste en face du projet qu’elle occupe depuis le début des années 80, date de sa livraison. La tour de Saint-Gobain vise les certifications NF BT HQE avec le passeport “bâtiment durable” au niveau “exceptionnel”, le LEED CS au niveau “Partinium” et le BRERAM au niveau “Outstanding”.

L’année 2016 devrait être une année fast pour les mises en chantier avec un démarrage des tours Saint-Gobain, Alto, Trinity mais aussi la rénovation de l’immeuble Window, appelé un temps Zéphir (Ex Elysée Défense). Et peut être les chantiers de la tour Hekla et Aire 2 pourraient également débuter l’année prochaine ou en 2017.

Suivez toutes les semaines le chantier de la tour Saint-Gobain en photo en cliquant ici