Courbevoie autorise la destruction des Damiers

L'ensemble des Damiers Infra Bretagne et Anjou

C’est peu après 22h, lundi 16 décembre, lors du conseil municipal de Courbevoie, que la majorité UMP a voté l’autorisation de démolir le bâtiment Damiers Bretagne. Cet immeuble fait partie de l’ensemble Damiers Anjou et Damiers Infra, représentant 250 logements qui doivent disparaitre pour laisser place au projet Hermitage Plaza. Ces trois immeubles propriété de Logis Transports sont cédés au promoteur Russe.

Le relogement des habitants dure maintenant depuis quatre ans. L’immeuble Infra a été entièrement vidé. Pour la résidence Anjou, il ne restait fin septembre que huit logements occupés sur les soixante-huit. Pour la résidence Bretagne qui compte cent-quarante-deux appartements, vingt-quatre sont encore occupés.

Quatre locataires sont actuellement en cours de relogement, trois attendent de nouvelles offres de Logis-Transport leur bailleur, et les dix-sept autres refusent de rendre leur clef. Ces récalcitrants,  agacent Hermitage, qui commence à parler de demandes d’expulsions d’ici six mois.

La mairie de Courbevoie a rappelé que cette autorisation de démolir est une procédure imposée par le code de la construction et de l’habitation. Jacques Kossowski, a en revanche approuvé sous réserve que tous les locataires soient relogés.