Philipe Chaix nouveau directeur de l’EPAD et de l’EPASA

Philippe Chaix

Cela faisait plusieurs semaines que la rumeur circulait sur internet, Bernard Bled quittait la direction de l’EPAD. C’est Philipe Chaix qui prend la direction de l’EPAD et de l’EPASA (qui devraient à terme fusionner), à compter du 14 octobre 2008. Patrick Jarry, qui ne veut pas voir le quartier d’affaires s’étendre sur sa commune, est hostile à cette fusion, préconisée par un rapport remis en juin au gouvernement par le directeur régional de l’équipement d’Ile-de-France, Pascal Lelarge. « Je trouve regrettable que Jean-Louis Borloo (ministre de l’Aménagement en charge du dossier, ndr) n’ait pas daigné répondre à ma demande de rencontre. C’est de l’ordre du mépris », a-t-il dit à l’AFP. « Je suis d’autant plus étonné que tout cela se produit quelques jours après que l’Epad ait transféré gracieusement l’essentiel de ces biens et ouvrages à l’EPGD », l’Etablissement public de gestion de la Défense, créé en 2007 et composé de représentants du conseil général des Hauts-de-Seine et des villes de Puteaux et Courbevoie, trois collectivités dominées par l’UMP, a-t-il ajouté. « Cela veut dire qu’à l’avenir, lorsque l’Epad voudra développer un projet d’aménagement, il faudra d’abord que l’Epgd, qui ne compte pas de représentant de l’Etat, donne son autorisation », a dénoncé Patrick  Jarry. Officiellement Bernard Bled est affecté à d’autres missions au ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire. Officieusement Bernard Bled aurait été écarté notamment par Patrick Devedjian, président de l’Epad, avec qui « le courant ne passait pas », d’après certaines sources. Par ailleurs, Bernard Bled étant ami de Jaques Chirac et Patrick Devedjian de Nicolas Sarkozy ancien président de l’Epad, appartiennent à des courants différents difficiles à concilier sans doute.