La place était vacante depuis quelques semaines déjà. Pierre Soublet, l’ancien préfet des Hauts-de-Seine parti en retraite le 6 juillet dernier a désormais un successeur. A l’issue du dernier conseil des ministres ce mercredi, Laurent Hottiaux a été désigné comme nouveau préfet des Hauts-de-Seine.

Laurent Hottiaux a débuté sa carrière comme sous-préfet et directeur du cabinet du préfet du Haut-Rhin à sa sortie de l’ENA en 2000. Par la suite il était devenu directeur du cabinet du préfet de Corse puis préfet de la Corse-du-Sud de 2002 jusqu’au printemps 2004. Par la suite il fut détaché à Bruxelles au sein de la commission européenne, en tant qu’expert national à la direction générale « Justice, Liberté, Sécurité ». Il deviendra alors sous-préfet et secrétaire général de la préfecture de l’Yonne avant d’occuper différents postes dans des cabinets ministériels. Par ailleurs il a été directeur adjoint puis directeur de cabinet de Maurice Leroy lorsque ce dernier était ministre en charge de la Ville et du Grand Paris. Avant de devenir pendant trois ans son conseiller « Intérieur et de Sécurité », cet énarque de 47 ans était directeur des systèmes d’information et de communication au ministère de l’Intérieur, entre mars 2015 et septembre 2017.

Quasi-inconnu, son nom était toutefois sorti dans l’affaire Benalla. Devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, Michel Delpuech, ancien préfet de police de Paris avait indiqué avoir été informé par Laurent Hottiaux de l’implication d’Alexandre Benalla dans les incidents survenus en marge de la manifestation du 1er mai 2018, place de la Contrescarpe à Paris.

Si Laurent Hottiaux a été officiellement nommé, sa prise de fonction n’est pas encore effective. En attendant son arrivée c’est Vincent Berton qui continue d’assurer l’intérim.