Le groupe Modem s’oppose à la fusion de l’EPAD et de l’EPASA

Fusion Epad Epasa

Après Patrick Jarry pour la mairie de Nanterre ce sont au tour des élus de Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes du groupe MoDem de s’opposer au projet de fusion de l’EPAD (Etablissement Public pour l’Aménagement de La Défense) et de l’EPASA ( Etablissement publique pour l’Aménagement Seine Arche) via le site madefense.info. A travers un communiqué le groupe MoDem explique que la fusion sera « lourde de conséquence » pour les mairies concernées à savoir Puteaux, Courbevoie, Nanterre et la Garenne Colombe « dessaisies de leurs compétences en matière d’urbanisme et de développement; les communes perdent la maîtrise de leur avenir, de leurs finances et de leur projet de vie et sont « ramenées » au rang d’acteurs de seconde zone » explique le groupe MoDem. Ils dénoncent notamment une « une confiscation de la démocratie d’une ampleur insoupçonnée avec la complicité du département des Hauts-de-Seine et des maires de Nanterre, Courbevoie, Puteaux et La Garenne-Colombes ». « La fusion EPAD/EPASA s’appuie sur un modèle économique « La Défense – La City » complètement dépassé. Condamnée structurellement au déficit en raison du coût phénoménal d’entretien de la dalle, elle n’a d’issue que dans une fuite en avant perpétuelle pour vendre des droits de bureaux à construire, au détriment du logement et de la qualité de vie. Imposée par le Président de la République, cette fusion est une parodie du processus de décentralisation » soulignent-ils et préviennent « du risque des destruction de zones habitées, de l’éloignement des familles modestes et de l’augmentation des impôts locaux…  » Ils demandent aux quatre mairies de convoquer au plus vite un conseil municipal extraordinaire. Pourtant le maire de Nanterre Patrick Jarry (PCF) qui a été l’un des premiers à s’oppose à cette fusion la dénonçant régulièrement depuis son annonce à travers des entretiens avec des représentants de l’Etat et des communiqués de presse. De plus il avait organisé le samedi 30 mai 2009 un conseil municipal extraordinaire pour l’avenir de Nanterre dans la fusion entre l’EPASA et de l’EPAD (voir news du 25 mai 2009), cette demande du groupe Modem de Courbevoie ne devrait pas le laisser indifférent.