Joëlle Ceccaldi Raynaud élue présidente de l’EPAD

De gauche à droite : Philippe Chaix, Joelle Ceccaldi Raynaud et Patrick Devedjian.

Joëlle Ceccaldi Raynaud, maire de Puteaux et député UMP à été élue sans surprise présidente de l’EPAD le vendredi 4 décembre 2009, lors d’un conseil d’administration en succédant à Patrick Devedjian (président des Hauts-de-Seine et ministre du Plan de Relance). Sur les 18 administrateurs, 14 ont voté pour la maire de Puteaux et 4 pour Patrick Jarry, maire PCF de Nanterre, conseiller général des Hauts-de-Seine et président de l’EPASA. Pour Patrick Jarry ont voté : lui-même, Pierre Mansat, représentant de la ville de Paris, Marie Laure Meyer, représentant la région Ile de France, Serge Mery représentant du STIF. Il s’était présenté à la présidence pour contrer la candidature de Jean Sarkozy qui avait suscité un tôllé et l’avait maintenue après le désistement du jeune candidat. Joëlle Ceccaldi, dont la candidature a été publiquement dévoilée la veille, s’est dit » très honorée d’être nommée à ce poste « .

Jacques Kossiwski, maire de Courbevoie conserve sa place de 1er vice président, Jean Marc Michel, haut fonctionnaire représentant l’urbanisme et l’environnement est nommé second vice président et Patrick Jarry a été nommé à l’unanimité 3ème vice président.

Lors d’un point presse, Joël Ceccaldi, Philippe Chaix (directeur de l’EPAD) et Patrick Devedjian ont confirmé que la fusion de l’EPAD et de l’EPASA devrait intervenir courant 2010 ; la député maire de Puteaux souhaite se présenter pour présider le futur établissement EPADSA. « La Défense n’est pas en rivalité avec la région mais avec le reste du monde comme Franckfort ou Londres » à déclaré l’ancien président de l’EPAD.

Son pêre,Charles Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux de 1969 à 2004, avait lui-même était président de l’Epad dans les années 80 et 90.