La gestion du terminal Jules Verne va peut-être changer d’opérateur. La gare routière du quartier d’affaires d’où partent et arrivent quotidiennement des dizaines de cars du réseau Express A14, des lignes privées d’entreprises mais aussi quelques lignes (Rouen, Le Havre,…) des opérateurs de voyages longues distances Flixbus et Blablabus (ex Ouibus) fait l’objet d’un appel d’offres. Paris La Défense, le propriétaire du terminal a lancé une procédure avec négociation en vue d’attribuer à un opérateur sa régulation.

Si l’opérateur devra s’occuper du passage des nombreux autocars, de la gestion technique de l’équipement, de l’accueil et l’information des voyageurs mais aussi de l’ouverture, la fermeture, la gestion courante et la surveillance des locaux pendant ses jours et heures d’ouverture il n’aura en revanche pas à réaliser les prestations de nettoyage.

Géré par Ctcop, société commune de Keolis et Transdev, l’actuel marché doit se terminer en avril 2021. Une fois conclu, le nouveau marché de gestion portera sur une durée de quatre ans et ne sera pas reconductible.

Ouvert en 2005 et propriété de l’établissement public, le terminal Jules Verne est directement connecté à la gare de La Défense. Il comprend un bâtiment voyageurs de 6 108 mètres carrés équipé d’un local d’accueil information, d’écrans d’information dynamique, de sanitaires publics et de deux locaux commerciaux dont une mezzanine de 254 mètres carrés comportant cinq bureaux ou locaux (une salle de repos pour les conducteurs, un espace d’accueil des conducteurs, bureau de régulation, un local technique et un local pour les objets perdus). Le terminal comprend neuf quais de départ disposés autour du bâtiment voyageurs auquel s’ajoutent cinq quais d’arrivée et départ.

Rénové à la fin de l’année 2015 pour accompagner l’arrivée des opérateurs de voyages longues distances, le terminal Jules Verne est pour l’heure dépourvu de commerces et dispose simplement de distributeurs automatiques. Une boutique du voyagistes BlaBlaBus avait bien été ouverte mais elle a été fermée il y a peu de temps. Pour la remplacer Paris La Défense invite le prochain opérateur du terminal à faire venir des commerçants dans les deux cellules qui développent une dizaine de mètres carrés chacune.

Le financement du terminal se fait en partie grâce aux droits de passages des autocars. En 2017, le terminal Jules Verne a accueilli plus de 700 mouvements quotidiens en semaine avec une saturation avérée aux heures de pointe (7 heures à 10 heures et 17 heures et 20 heures).