C’est un vaste chantier auquel Paris La Défense va devoir s’atteler dans les prochaines années. L’établissement public d’aménagement et de gestion du quartier d’affaires a lancé un appel d’offres qui s’achève ce mardi afin de sélectionner un maître d’œuvre chargé de mener le projet de modernisation des tunnels routiers dont le coût global de l’opération est chiffré à dix millions d’euros avec des tranches optionnelles de plus de cinq millions d’euros.

Initié il y a déjà quelques années avec une poignée d’infrastructures, ce projet colossal baptisé « Opération Transversale » a surtout pour objectif de sécuriser ces équipements vieux pour certains d’une soixantaine d’années, parfois longs de plusieurs kilomètres, en les mettant aux normes « Mont-Blanc ». Le marché abordera plusieurs points comme le système d’aide à l’exploitation (HSAE), la vidéosurveillance, des dispositifs d’évacuation ou encore divers équipements de sécurité incendie.

Ce marché concernera la plupart des voies de dessertes intérieures souterraines du quartier d’affaires comme les voies des Sculpteurs, des Bâtisseurs mais aussi de l’Horlogerie mais pas le tunnel de Nanterre – La Défense (A14) qui est géré par la Dirif. Les travaux devraient eux débuter à la toute fin de l’année 2021 avec la Voie de l’Ancre pour s’étaler jusqu’à la fin de l’an 2025 avec la voie Perronet.