Des champignons de Paris pousseront-ils un jour dans les entrailles de La Défense ? Et bien peut-être que oui ! C’est du moins la volonté de Paris La Défense (PLD). L’établissement public en charge de l’aménagement et la gestion du quartier d’affaires qui multiplie les projets pour donner de la vie aux espaces sous la dalle a lancé un appel à projet pour reconvertir l’ancien parking de Seine quelques années après avoir fait ouvrir l’Alternatif dans un autre parking de La Défense. Situé dans le quartier des Saisons à Courbevoie, PLD qui est propriétaire de ce parking, comme la majorité des parcs de La Défense, souhaite le muter dans l’attente de sa destruction (ou rénovation) en un lieu dédié à la transition agricole, l’énergie et l’alimentaire.

En attendant l’hypothétique démarrage du chantier des tours Hermitage auquel Paris La Défense ne croit plus du tout ou la mise en route d’un nouveau projet alternatif, l’établissement souhaite mettre un terme à la déshérence du quartier. Voué initialement à destruction pour laisser place aux deux tours jumelles d’Hermitage le parking de Seine n’a jamais vraiment vécu. Situé sous le Damier Anjou et coincé entre le Damier Infra et le parking des Saisons, le parc de Seine s’étend sur trois niveaux et développe 8 600 mètres carrés.

Seul le niveau -3 (qui est le niveau d’accès depuis la rue) était exploité jusqu’en février dernier par l’entreprise Allianz avec une quarantaine de places. Les deux autres niveaux, le -2 et le -1 (par rapport à la dalle) sont eux fermés au public depuis une bonne trentaine d’années. Depuis le début de l’année ce parc qui compte environ 340 places est donc totalement inexploité et sécurisé après une évacuation de squatts.

Un à trois opérateurs seront choisis

Pour faire revivre ce parking Paris La Défense souhaite sélectionner un à trois opérateurs, porteurs de projets agricoles mais aussi à des entreprises du secteur de l’agroalimentaire, industriels des secteurs des biodéchets, de la méthanisation, du recyclage ou encore des entreprises de l’économie sociale et solidaire. Le ou les opérateurs qui seront sélectionnés pourront alors exploiter dès la mi-2020 les lieux pour une durée de trois avec une possibilité d’un renouvellement du bail pour deux fois un an.

Construit dans les années 70, le quartier des Saisons a bénéficié d’une offre importante de parkings avec un parc privé pour les différents hôtels et trois parcs publics : Le de Seine, l’Ancre et les Saisons. Seul celui des Saisons, le plus important est à ce jour toujours en activité. Le parking Ancre est lui fermé depuis le milieu des années 2000. Situé sous la résidence qui porte le même nom, ce grand parc sera prochainement rénové dans le cadre d’une possible fermeture à venir du parking des Saisons, voué également à être détruit en partie dans le cadre du projet Hermitage.

Les entreprises souhaitant répondre à cet appel à projet peuvent déposer leur candidature jusqu’au 6 janvier 2020, la date limite du 25 novembre étant prolongée. Le dossier est consultable ici.

Le parking de Seine en partie fermé depuis une trentaine fermé a été condamné en février 2019 – Defense-92.fr