Valérie Pécresse vient lancer les navettes autonomes à La Défense

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse a inauguré ce lundi 3 juillet le service de navettes autonomes qui sera testé dans le quartier jusqu'à la fin de l'année.

Valérie Pécresse et Patrick Devedjian ont lancé ce lundi avec le concepteur de Navya, le DG de Keolis et la DG de Defacto le service de navettes autonomes de La Défense - Defense-92.fr

Si les défensiens peuvent monter à bord des navettes autonomes depuis jeudi dernier, elles n’ont été officiellement inaugurées que ce lundi matin. La présidente de la région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités (ex Stif), Valérie Pécresse (les Républicains) a inauguré ce nouveau service qui va être testé jusqu’à la fin de l’année à La Défense au travers de trois lignes gratuites.

« La Défense c’est un univers extrêmement complexe et c’est aussi une terre d’expérimentation » explique la présidente de la région qui parle d’un univers « complexe » du fait de la part importante de flux de piétons et de vélos. « Voir la navette s’adapter, c’est l’occasion de mesurer toutes ses qualités et ses défauts » poursuit-elle.

D’un coût de 350 000 euros l’expérimentation pourrait donner par la suite la naissance à la création de lignes pérennes à La Défense mais aussi dans la région où sa présidente estime le potentiel « immense ».

Et pour son homologue, Patrick Devedjian (LR), le président des Hauts-de-Seine et Defacto une ligne entre l’Arche et la U Aréna aurait tout son intérêt. « Quand il y aura une manifestation à l’Arena et que les gens utilisent les parkings (ceux du Centre – Grande Arche et des 4 Temps, ndlr) le lien entre les deux aura tout son intérêt » explique l’homme fort du département qui rajoute : « l’intérêt sera de voir quelle est la demande d’itinéraire auxquels aspirent les usagers ».

  • Eyraud Florian

    Est-ce type de véhicule qui coûte 120 000 € ? J’espère que les collectivités territoriales négocient les prix de ces services à prix exorbitant.