Compter les cyclistes pour mieux comprendre les déplacements. Depuis la fin de l’année dernière plusieurs totems ont fait leur apparition sur les bords des routes du département. Le département des Hauts-de-Seine a installé à divers endroits de son territoire des totems qui comptent les cyclistes empruntant les pistes cyclables. Aux abords de La Défense, un totem intelligent a été placé boulevard Marchand (D 922), à Courbevoie. Ce totem qui dispose de trois écrans indique en temps réel le nombre de vélos qui sont passés devant grâce à une boucle magnétique installée au sol. Le premier écran indique le nombre de vélos comptabilisé depuis le début de l’année, le second durant la journée et le troisième délivre des infos pratiques comme la date, l’heure et la température.

« C’est une manière d’interpeller les passants et habitants pour leur signifier qu’il y a bien des vélos qui passent à ces endroits », expliquait au Parisien en janvier dernier Thierry Dussautoir, le chef du service Offres de mobilités au département. Mais ce comptage ne sera pas uniquement à titre informatif. Le département entend bien utiliser les données pour analyser les déplacements et ainsi répondre aux besoins des cyclistes. Avec un taux de marge d’erreur de 5 % le dispositif est plutôt fiable. Ce samedi soir le totem de Courbevoie indiquait 60 303 passages depuis le début de l’année et 140 dans la journée.