Une navette autonome percute un piéton sur le parvis de La Défense

Dimanche dernier un piéton a été percuté sur le parvis de La Défense par l’une des trois navettes autonomes qui sillonnent le quartier depuis fin juin.

Une navette autonome a percuté un piéton ce dimanche 13 août sur le parvis de La Défense près des 4 Temps - Defense-92.fr

La machine n’y est pour rien, l’erreur était humaine. Ce dimanche 13 août vers 16 heures une navette autonome qui effectuait un trajet sur la ligne reliant le bas de l’esplanade à la Grande Arche a percuté un homme d’une quarantaine d’années. Alors que le piéton était en train de marcher, smartphone à la main sur la dalle à hauteur du centre commercial des 4 Temps près du McDonald’s, sans qu’il ait vu le véhicule proche, le minibus l’a heurté.

Mais le véhicule n’est pas mis en cause dans cette collision puisqu’à ce moment-là c’était un opérateur qui était aux commandes de la machine, selon Keolis qui exploite pour Île-de-France Mobilités (ex Stif), ces véhicules conçus par Navya. Le conducteur avait alors pris la main sur la navette dont la connexion GPS permettant son guidage automatique avait été perdue et le système de radar anti-collision avait été désactivé. Lors de sa manœuvre l’opérateur qui dirigeait le minibus avec un simple joystick (une manette de Xbox) n’a pas remarqué le piéton dans son angle mort et l’a donc touché à faible allure au niveau de la jambe. Un impact suffisamment fort pour blesser le quadragénaire qui se plaignait d’une douleur au niveau de la cheville. Pris en charge rapidement par les pompiers il a été transporté vers un hôpital de la région.

La navigation se fera de manière totalement autonome dès septembre prochain

« Nous avons fait un rappel des règles de vigilance au personnel », confie Philippe Crolet, le directeur de Delion la filiale de Keolis. Le système de pilotage automatique n’est donc pas en cause selon la filiale d’autocars de la SNCF. De son côté Defacto, l’établissement en charge de la gestion de La Défense a demandé à l’exploitant un rapport sur l’incident et envisage de renforcer la signalisation et la sécurité sur le parcours de ces véhicules.

Depuis le lancement de l’expérimentation des navettes autonomes dans le quartier de La Défense qui ont récemment transporté leur  10 000 ème passager, c’est la première fois qu’un accident de ce type arrive avec un piéton. Un incident qui ne remet pas en cause l’expérimentation devant s’achever à la fin de l’année pour Île-de-France Mobilités et Keolis qui, dès septembre prochain proposeront un service complètement autonome des véhicules sans la présence d’un opérateur.

  • Eyraud Florian

    Il faudrait déjà m’expliquer pourquoi un véhicule motorisé à le droit de rouler sur une zone piétonne.