La pratique est peut-être interdite mais il faut avouer qu’elle est tentante. Avec les fortes chaleurs que connaît la France actuellement et surtout à La Défense où elles sont accentuées par l’effet de réverbération des tours et de la dalle, beaucoup sont tenté de piquer une tête dans les bassins du quartier. Comme à chaque fois qu’il fait beau et chaud, les deux grands plans d’eau du quartier d’affaires, la fontaine Agam et le Bassin Takis sont pris d’assaut par les baigneurs.

Ce vendredi après-midi des dizaines de personnes, principalement des enfants ont succombé à la tentation de se rafraîchir dans le Bassin Takis. Situé aux portes du quartier, au pied des tours CB21 et Allianz One, ce grand plan d’eau d’environ 2 800 mètres carrés est décoré des sculptures du célèbres artiste qui lui a donné son nom.

« Je n’ai pas les moyens d’aller à la piscine »

« Tous les étés je viens ici jusqu’à tard le soir, c’est agréable », confie Sonia qui habite dans la résidence Bellini depuis une vingtaine d’années. Si cette mère de famille ne dit pas craindre les accidents ou les noyades elle s’inquiète en revanche de la qualité de l’eau. « Il fait chaud, je n’ai pas les moyens d’aller à la piscine », lâche pour sa part Emanuel, un ado de 14 ans habitant de Courbevoie et venu avec ses amis pour trouver un peu de fraîcheur. Djouher n’a elle pas hésité à venir spécialement d’Asnières pour faire trempette avec ses enfants : « J’ai un petit enfant autiste et ici le risque de noyade est limité et en plus c’est sympa on peut pique-niquer ».

Mais attention s’il est tentant de se baigner, il n’en reste pas moins que c’est interdit par Paris La Défense. Certes l’établissement public ferme les yeux depuis des années en n’intervenant pas mais il l’indique toutefois cette proscription avec des pancartes ici et là. Car le danger n’est pas vraiment du côté du Bassin Takis mais il est à la Fontaine Agam avec sa cascade de plusieurs mètres de haut.