Les salariés d’une superette manifestent devant le siège d’HSBC à La Défense

Une quarantaine de salariés et clients de la supérette Hal'Discount ont manifesté devant les bureaux de HSBC à La Défense ce jeudi. La banque menace d'expulsion l'échoppe basée à Villepinte.

Une quarantaine de manifestants ont manifesté devant les bureaux d'HSBC à la Défense pour protester contre le projet de fermeture de la supérette Hal'Discount - Defense-92.fr

Ils ont fait le déplacement depuis Villepinte (93). Ce jeudi une quarantaine de salariés, fournisseurs et clients de l’enseigne Hal’Discount ont manifesté bruyamment en milieu de journée au pied de Cœur Défense, qui héberge les bureaux d’HSBC. Tous entendaient s’opposer à la menace de fermeture de ce supermarché qui emploie une quinzaine de personnes. Car l’enseigne est victime d’une procédure lancée il y a déjà plusieurs mois par HSBC avec TMF le locataire des lieux. En effet Hal’Discount sous-louait la surface mais en janvier 2017 TMF a été placé en liquidation judiciaire. Alors que Nabil Maskène le gérant de la supérette continuait à payer son loyer, HSBC, a demandé l’expulsion d’Hal’Discount, ce qui a été accordé par le tribunal en juillet dernier.

« On est rentrés dans maintes et maintes discussions avec HSBC depuis avril mais ils ne veulent pas nous entendre c’est pour çà que l’on s’est déplacés ici, déplore Nabil Maskène. Nous on veut signer un bail directement avec HSBC ».

« Aujourd’hui il y a aucune loi qui protège un sous-locataire, regrette-t-il. On leur a tout proposé, même d’augmenter le prix du loyer et en leur donnant un an de loyer d’avance, ils n’ont jamais voulu. On ne comprend pas ce refus surtout qu’ils n’ont aucun projet immobilier ou de vente. C’est nous qu’ils ne veulent pas ».

« Quand on a récupéré la superette auprès de l’ancien gérant on a triplé le chiffre d’affaires » explique Nabil Maskène qui confie avoir « redynamisé le quartier ».

Malgré leur rassemblement HSBC a fait la sourde oreille refusant de recevoir le gérant ou une délégation. Mais les salariés d’Hal’Discount ne veulent rien lâcher. « La prochaine fois on se rendra au siège d’HSBC sur les Champs Elysées puis devant Bercy » promet Nabil Maskène.

Une mobilisation qui a reçu le soutien de Martine Valleton, la maire Les Républicains de Villepinte, du syndicat FO mais aussi de Clémentine Autin, la député de la France Insoumise.