Près de sept ans après s’être réuni contre le « Mariage pour tous » à La Défense, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblés au pied de la Grande Arche ce samedi après-midi pour s’opposer cette fois-ci au projet de loi bioéthique. Organisé simultanément dans une soixantaine de villes française par « Marchons Enfants », un mouvement issu de « La Manif pour tous », Le rassemblement de La Défense a rassemblé un millier de personne selon les organisateurs, 600 à 700 selon une source policière.

Avec cette journée de mobilisation nationale, les ex de la Manif pour tous voulait marquer leur opposition au projet de loi bioéthique qui inclus notamment la procréation médicalement assisté (PMA) pour toutes femmes. Outre la centralité du quartier d’affaires comme lieu de rassemblement pour les Hauts-de-Seine, les organisateurs disent avoir choisi La Défense comme symbole de « la défense des enfants ». « Ce projet de loi c’est la marchandisation du corps de la femme », s’indigne Thibaut Bayet, l’organisateur de cette manifestation qui qualifie ces actes d’ « esclavagisme ».

Durant près de deux heures la foule munis de drapeau verts et rouge sur lesquels on pouvait lire « Liberté, Égalité, Paternité » a scandé de nombreux messages comme « Macron ta loi on n’en veut pas » ou encore « En France l’humain ne se vend pas ».

Si le mariage pour tous avait fini par être adopté, désormais les opposants à la PMA espèrent que le gouvernement renoncera à son projet. « On demande au gouvernement de retirer ce projet puisqu’il a d’autre soucis au niveau économique et social en ce moment », martèle Thibaut Bayet.