A l’eau froide ! Enertherm, le concessionnaire du réseau de chaleur et d’eau glacée d’une grande partie de La Défense et des Terrasses de Nanterre procède du lundi 5 au dimanche 11 août, 18 heures à sa coupure annuelle. Conséquence : les quelques 10 000 logements et 150 immeubles de bureaux raccordés au réseau urbain vont se retrouver sans eau chaude pendant une semaine. « L’ensemble des dispositions constructives liées à la maintenance du réseau nous oblige une fois dans l’année à interrompre la fourniture d’eau chaude pour pouvoir faire des travaux d’entretien et de maintenance du réseau », précise Stéphane Montanari, le directeur commercial d’Enertherm qui juge « indispensables » ces coupures qui permettent de réaliser divers travaux d’entretien dans les centrales de production à Courbevoie et Nanterre mais aussi sur le réseau.

Durant cette coupure annuelle, devenue une sorte de tradition à La Défense c’est le système D pour les habitants. « Je vais me laver à l’eau froide, c’est tout il n’y a pas d’autre façon, confie Danielle, une habitante de Vision 80, une résidence située le long de l’Esplanade à Courbevoie. Je trouve que c’est pénible et énervant ».

« On peut bien se passer d’eau chaude pendant une semaine »

Si la coupure agace certains, beaucoup disent la comprendre. « Depuis des années j’ai été habitué à cette coupure. Il faut bien que la maintenance se fasse. On peut bien se passer d’eau chaude pendant une semaine », explique Maurice, du haut de sa tour Eve qu’il occupe depuis une demi-décennie. Si pour les adultes la coupure ne pose finalement pas trop de problème, elle l’est un peu plus pour les plus jeunes.

« Je fais chauffer l’eau avec une bouilloire pour mon enfant », lâche Jamal, père du petit Nadir, sept ans, habitant dans le quartier Boieldieu. D’autre ont choisi une solution plus originale pour leurs toilettes. « On fait chauffer l’eau ou on va à la piscine. Ce n’est pas facile mais on comprend cette coupure », ajoute Xu, père d’un petit de six ans.

L’eau chaude pourrait donc revenir plus vite que prévu

Si les habitants vont donc devoir faire sans l’eau chaude pendant quelques jours, les touristes demeurant dans les nombreux hôtels du quartier d’affaires n’auront eux pas ce souci. Contrairement aux immeubles d’habitations et à la plupart des tours de bureaux de La Défense, les hôtels ont leur propre système de chauffage d’eau pour palier ces coupures qui ne seraient probablement pas vues d’un bon œil par les clients.

Mais alors que la coupure est programmée jusqu’au dimanche 11 août elle pourrait cependant ne pas aller jusqu’à son terme. « On essaye de réduire au maximum ces interruptions car on sait que pour les habitants ce n’est jamais agréable de faire sans eau chaude même si c’est l’été », promet Stéphane Montanari. L’eau chaude pourrait donc revenir plus vite que prévu dans les salles de bains et cuisines du quartier. L’année dernière Enertherm l’avait rétablie dès le vendredi en fin de journée.

Le réseau « chaud » d’Enertherm – Google / Enertherm