C’est un rituel auquel les habitants du quartier d’affaires se sont habitués. Enertherm, le concessionnaire du réseau de chaleur et d’eau glacée d’une grande partie de La Défense et des Terrasses de Nanterre va procéder cet été comme tous les ans à une coupure de l’eau chaude du lundi 3 au dimanche 9 août prochain.

Conséquence, les quelques 11 000 logements et environ 150 immeubles de bureaux connectés au réseau vont se retrouver sans eau chaude pendant une semaine. « C’est une routine. Nous allons réaliser des travaux de maintenance de nos centrales (celle de Courbevoie et celle de Nanterre, ndlr) et du réseau » précise Stéphane Montanari, le directeur commercial d’Enertherm qui juge « indispensables » ces coupures, faute d’un maillage du réseau de canalisation de chaleur long de vingt-quatre kilomètres. « Il est nécessaire que le réseau soit inactif pour mener ces travaux. Nous n’avons donc pas d’autre choix que d’arrêter la production d’eau chaude », affirme Stéphane Montanari. Lors de cette semaine le concessionnaire réalisera ainsi divers travaux d’entretien comme le remplacement de vannes.

Cette période estivale de départ en vacances est choisie par l’entreprise pour limiter au maximum les désagréments. Car ce sont avant tout les habitants qui sont touchés par cette opération, plus que les entreprises. Ceux qui ne partiront pas devront alors se doucher et faire leur vaisselle à l’eau froide.

L’eau chaude pourrait revenir avant dimanche

Durant ces sept jours c’est donc le système D pour les résidents de La Défense qui ont été prévenus par voie d’affichage durant ces derniers mois. « On fait chauffer l’eau avec une casserole, mais quand il fait chaud comme en ce moment l’eau froide ça va », sourit Elisabeth, une habitante de la résidence Leclerc. Une mesure que son mari Michel dit comprendre parfaitement : « C’est logique ça fait partie de la maintenance. S’il n’y a pas d’entretien les gens râleront car il y aura des pannes ». Cette coupure devenue une tradition pour beaucoup d’habitants de La Défense est cependant pour certains une nouveauté. « D’habitude on est en vacances à cette période de l’année. Cette année ce sera la première année que l’on fera avec la douche à l’eau froide », explique Elodie, une habitante du quartier Boieldieu. « C’est un peu agaçant, mais il faut bien qu’ils fassent les travaux de maintenance », rajoute son conjoint Nicolas. Pour faire face à l’absence d’eau chaude ce couple de trois enfants envisage aussi de faire chauffer de l’eau au besoin.

Contrairement aux immeubles d’habitations et à la plupart des tours de bureaux de La Défense, les hôtels -même si beaucoup sont fermés actuellement à cause du Coronavirus- ont en revanche leur propre système de chauffage d’eau pour palier ces coupures qui ne seraient probablement pas vues d’un bon œil par les clients.

Si l’interruption est programmée jusqu’au dimanche 9 août elle pourrait cependant ne pas aller jusqu’à son terme. « Dans les faits, en général on remet l’eau chaude en service dès le vendredi soir », admet Stéphane Montanari. L’eau chaude pourrait donc revenir plus vite que prévu dans les salles de bains et cuisines du quartier d’affaires.

Le réseau « chaud » d’Enertherm – Google / Enertherm