Comme un retour au début du siècle dernier. Les habitants des quelques 300 appartements de la tour Gambetta ont vécu un weekend très pénible. Et pour cause, pendant presque trois jours ils ont été privés totalement d’eau, la faute à la rupture d’une canalisation d’évacuation des eaux usées au pied de leur immeuble. Résultat c’est toute l’alimentation en eau qui a dû être interrompue dans la journée de samedi empêchant ainsi tous les habitants d’utiliser leurs sanitaires.

Si en cette période estivale beaucoup d’appartements ont été désertés par les vacanciers, les personnes restantes ont-elles, dû avoir recours au système D. « Je suis allé aux toilettes du Cnit ou des 4 Temps et je me suis lavé avec une bouteille d’eau », confie Olivier, membre du conseil syndical de la tour. « Vous imaginez comment doivent faire les personnes âgées ? confie pour sa part Marie, une retraitée faisant la queue devant une petite fontaine à eau au pied de sa tour. Le premier jour j’ai pris un peu ça avec de la philosophie, mais le deuxième jour beaucoup moins ».

« Il y a des gens qui sont devenus agressifs »

Accusée par certains habitants de ne pas avoir agi, la mairie s’est défendue. « Dès que nos services ont eu connaissance du désordre, vendredi dernier vers 16 heures, ils ont contacté l’établissement Paris La Défense qui gère les réseaux de ce secteur. Par mesure préventive, dès lors Paris La défense a consigné (coupé) le réseau d’arrosage automatique et mené des investigations sur le réseau d’assainissement ; un affaissement au-dessus de la canalisation privée de la tour a été détecté samedi. Cette canalisation a probablement été écrasée, percée et bouchée…, explique la ville. Samedi, Paris La Défense a échangé avec le conseil syndical de la tour Gambetta afin de lui faire part de la situation. Le conseil syndical a missionné un prestataire afin de poursuivre les recherches de désordres et de remettre en état rapidement cette canalisation privée dégradée. Cette intervention commence dès lundi ».

Il aura finalement fallu attendre le milieu de l’après-midi de lundi pour que la fuite soit réparée par une opération provisoire. Si la situation est désormais revenue presque à la normale à la tour Gambetta, ces trois jours sans eau ont laissé quelques traces. « Il y a des gens qui sont devenus agressifs ; c’est resté verbal mais ça aurait pu en venir aux mains », regrette Olivier qui salue le travail « démentiel » des équipes de sécurité de la tour.