Elles ont été tout simplement oubliées. L’opérateur Orange qui exploitait les cabines téléphoniques en France en a oublié quelques-unes au moment de leur démantèlement ces dernières années.

L’ex-France Télécom qui comptait environ 34 combinés un peu partout dans le quartier d’affaires jusqu’en 2015, les a dans la foulée tous démontés. Tous ou presque. L’entreprise de communication semble avoir oublié deux de ses téléphones qui étaient dans le socle de la Grande Arche, devant l’entrée du campus de l’Ieseg.

Mais désolé pour les nostalgiques qui souhaiteraient passer un petit coup de fil. Si les téléphones sont toujours là, plus aucun des deux ne fonctionne.