L’Epadesa signe avec Altarea Cogedim et Goldman Sachs la promesse de vente de Landscape

L'aménageur de La Défense vient de signer avec les développeurs du projet Landscape la promesse de vente des droits à construire pour le projet de rénovation des ex-tours Pascal.

Le projet Landscape sera achevé début 2020 - Kreaction / DPA / AltaFund / Goldman Sachs

Dévoilé en mars dernier à l’occasion du Mipim, le projet Landscape (paysage en anglais) avance. L’Epadesa vient de signer avec AltaFund, (le fonds d’investissement d’Altarea Cogedim) associé à la banque américaine Goldman Sachs, la promesse de vente des « droits à construire » portant sur des volumes complémentaires dans le cadre de la restructuration et de l’extension des tours Pascal, rebaptisées « Landscape », a fait s’avoir l’aménageur de La Défense Seine-Arche.

Situées sur le territoire de Puteaux, à l’arrière des 4 Temps dans le quartier des Degrés, les deux tours conçues au début des années 80 par l’architecte Henri La Fonta (pour y installer le siège européen d’IBM puis le ministère de l’Environnement qui les a quittées en avril dernier) vont être complètement restructurées.

Dans tous les étages il sera possible d’ouvrir les fenêtres des bureaux de « Landscape » – Kreaction / DPA / AltaFund / Goldman Sachs

Après son rachat en mai 2015 en joint-venture par Goldman Sachs et AltaFund, un concours avait été lancé auprès d’architectes nationaux et internationaux pour un projet de restructuration globale de l’ensemble immobilier. A l’issue c’est le projet proposé par l’agence de Dominique Perrault (DPA) qui avait été retenu.

Des loggias végétalisées tous les deux niveaux

Ce projet de restructuration lourde prévoit de réunir les deux tours (une trentaine d’étages pour l’une et une vingtaine pour l’autre) reliées uniquement pour l’heure par une simple passerelle à mi-hauteur afin de former un bâtiment unique de 70 000 mètres carrés dont 65 000 dédiés aux bureaux. Cette unification doit permettre notamment de créer d’importants plateaux de 2 300 mètres carrés en moyenne, et des loggias bénéficiant de terrasses végétalisées tous les deux niveaux.

Les terrasses de « Landscape » seront accessibles aux usagers de la tour – Kreaction / DPA / AltaFund / Goldman Sachs

La façade du bâtiment sera elle entièrement déposée et revue avec désormais des effets reliefs mais conservera en revanche une partie de son aspect d’origine en écho à sa soeur jumelles, la tour Voltaire. Des feuilles de verre carrées seront apposées sur les fenêtres de la tour Landscape de façon à créer de nouvelles conditions de confort thermique et à permettre aux utilisateurs de l’édifice de pouvoir ouvrir les ouvrants sans risque de créer des courants d’air et d’être dérangé en cas de pluie.

La façade du bâtiment sera entièrement déposée et revue avec désormais des effets reliefs – Kreaction / DPA / AltaFund / Goldman Sachs

Les volumes et la nature seront également mis à l’honneur, promettent les développeurs du projet avec des espaces bénéficiant de volumes « exceptionnels » en double hauteur à chaque étage et sur l’intégralité des surfaces des derniers niveaux. Les utilisateurs pourront aussi bénéficier de terrasses végétalisées ainsi que des loggias tous les deux niveaux.

Une livraison du projet programmée pour le début 2020

En outre le bâtiment proposera à ses futurs occupants plusieurs espaces de restauration, un centre de conférences avec un auditorium de 200 places, un hall principal en triple hauteur relié à un second en double hauteur, un parking privatif avec 430 places pour voitures et 120 pour les deux-roues ou encore la possibilité d’avoir un commerce à son pied d’environ 300 mètres carrés.

Le hall du bâtiment « Landscape » doit être complètement réaménagé – Kreaction / DPA / AltaFund / Goldman Sachs

Les deux développeurs ambitionnent avec ce projet les certifications environnementales HQE Rénovation « Exceptionnel », BREEAM « Very Good », WELL « Gold » et Effinergie BBC Rénovation.

Le chantier qui a démarré ces dernières semaines après le départ du ministère de l’Environnement pour la Grande Arche doit s’achever selon les prévisions d’Altarea Cogedim et Goldman Sachs, au début de l’année 2020.