Fini la tour Aire 2, revoilà la tour Aurore

Empêtré depuis des années dans des recours, le projet de construction de la tour Aire 2 est désormais mort et enterré. Son investisseur, l’américain Carlyle vient de céder l’actuel le tour Aurore à Aermont qui restructurera l’édifice.

Promise à la démolition, la tour Aurore sera finalement complètement restructurée

La tour Aurore ne tombera finalement pas, elle va même gagner quelques étages. Annoncé il y a onze ans par l’investisseur américain Carlyle, le projet de construction de la tour Aire 2 vient de passer à la trappe. Lassé de recours coriaces déposés par l’un de ses voisins, le fonds d’investissement outre-Atlantique a finalement renoncé à construire cette tour de 75 000 mètres qui devait être érigée à la place de l’actuelle tour Aurore et de l’immeuble BNP. Ces bâtis existants ont eux été cédés à Aermont (l’ex Perella Weinberg Real Estate puis PW Real Estate) qui prévoit un tout nouveau projet pour la tour Aurore, désertée de ses occupants depuis la fin des années 90.

Le gratte-ciel érigé en 1971 n’est désormais plus menacé. Il va même s’offrir un sacré lifting avec une lourde restructuration qui prévoit entre autres une surélévation de six étages pour porter le building à 35 niveaux, une toute nouvelle façade mais aussi un hall complètement remis à neuf. « Les traits et la personnalité d’Aurore seront conservés », assure-t-on à Paris La Défense (l’ex Epadesa et Defacto). Le projet ambitionne de faire gagner 8 000 mètres carrés à l’ensemble qui passerait de 31 200 mètres carrés actuellement à 39 200 mètres carrés. Si la tour Aurore sera donc métamorphosée, le bâtiment de l’ancienne agence BNP sera lui en revanche complètement démoli. Il laissera sa place à un « pavillon » qui regroupera sur huit niveaux une multitude de services dont du coworking, un business center, une brasserie ouverte au public, un auditorium ou encore un centre de fitness.

Voilà à quoi devrait ressembler la rénovation de la tour Aurore – DR

Ce nouveau projet s’accompagnera comme pour celui de la défunte Aire 2 d’une réfection totale du parvis attenant mais aussi et surtout d’une importante amélioration de l’accessibilité. Un large escalier à l’image de ce qui a déjà été fait pour la tour Carpe Diem sera créé afin d’offrir un meilleur lien entre Courbevoie et la dalle.

Si les développeurs restent pour l’instant discrets sur ce nouveau projet et ne souhaitent pas communiquer sur un calendrier, il pourrait selon nos informations aboutir d’ici 2021. D’ici là une demande de permis construire sera déposée dans les prochains mois pour permettre un lancement des travaux dès l’année prochaine.

Schéma de principe du projet : un pavillon de huit étages abritant une multitude de services sera construit au pied de la tour Aurore – DR