Le Sofitel décroche une cinquième étoile

L'hôtel Sofitel de La Défense

L’hôtel Sofitel de La Défense placé sur l’Esplanade devient le premier palace des Hauts de Seine et peut maintenant rivaliser avec les plus grands hôtels Parisiens. La Commission Départementale de l’Action Touristique (CADT) s’est réunie le mardi 29 septembre à la Préfecture des Hauts de Seine et a accordé une cinquième étoile à cet établissement du groupe Accord. Ce nouveau classement à été rendu possible grâce à une modification de la législation afin d’adapter l’hôtellerie française aux normes internationales. Les services ont été contrôlés par un client mystère envoyé par les services de la Préfecture. Une centaine de salariés travaillent dans cet hôtel qui a été construit en 1987 et rénové en 2006: il comprend 151 chambres, 2 suites et un restaurant. Le prix des chambres démarre à 240 euros la nuit, avec petit déjeuner. En décembre 2007, le second établissement Sofitel de La Défense, situé au Faubourg de l’Arche ouvert au début des années 2000 avait changé de nom pour devenir l’hôtel Pullman. Le groupe Accord avait pour ambition de créer une véritable chaîne d’établissements de luxe en séparant les hôtels en deux nouvelles marques : Les hôtels Pullman classés 4 étoiles et les Sofitel qui ont pour ambition 5 étoiles. Cette nouvelle classification ravit William Haandrikman, directeur de l’hôtel qui se dit très fier de son équipe et persuadé qu’il y a une place pour le luxe à La Défense, au delà du périphérique. « D’autres hôtels de La Défense comme le Hilton ou le Renaissance vont maintenant tenter d’obtenir une cinquième étoile » souligne Alain Aubert, directeur du comité départemental du tourisme.