Le choc a été très violent et Gregory ne se rappelle plus de grand-chose. Il était entre 22 heures et 23 heures, ce jeudi 5 mars quand ce jeune homme de 27 ans venait de quitter un restaurant du quartier d’affaires. Au guidon de sa nouvelle trottinette électrique cet habitant de Courbevoie s’apprête à rentrer chez lui et emprunte la rue du Capitaine Guynemer à Courbevoie en venant de La Défense.

Même si l’homme dit ne plus se rappeler de grand-chose, il se souvient d’avoir été percuté par une voiture sombre qui quittait son stationnement. « Je l’ai tapé au niveau du capot », explique-t-il. « Je pense être resté inconscient. Quand je me suis relevé, en rouvrant les yeux, j’ai vu les phares de la voiture. L’automobiliste devait attendre, c’est comme ça que je le déduis, puis la personne a alors pris la fuite », poursuit Grégory.

Choqué ce mécanicien en motos se relève et remonte sur sa trottinette pour rejoindre sa compagne. Mais c’est une fois rentré chez lui que la victime se rend de compte des dégâts qu’il a subis. L’homme appelle les pompiers qui l’amènent faire des scanners et des IRM à l’hôpital Beaujon de Clichy. Et le bilan est lourd pour lui. Il en ressort qu’il a subi une triple fracture des mandibules et du menton. L’homme va devoir se faire opérer à l’hôpital d’Instruction des Armées Percy à Clamart ce mercredi.

Aujourd’hui Gregory veut savoir qui l’a percuté, c’est pour ça qu’il a décidé de porter plainte et recherche d’éventuels témoins de l’accident. Mais le peu de souvenirs qu’il a de l’accident et l’absence de caméras vont rendre la tâche des enquêteurs très difficile. « Vu le traumatisme que j’ai subi, il m’a été impossible de leur donner assez de description sur le coloris de la voiture, le modèle ainsi que l’immatriculation », lâche Grégory. « Pour moi on ne va jamais retrouver la personne », regrette ce natif de Courbevoie.

Les éventuels témoins de l’accident peuvent contacter le commissariat de Courbevoie.