Ouaf ouah Wouf : le message de Defacto qui a du chien

L'établissement Defacto vient de lancer une campagne pour inciter les maitres de chiens à ne pas les laisser faire leurs déjections sur les pelouses près du bassin Takis.

La campagne d'affichage de Defacto sur l'usage des espaces verts pour les chiens - Defense-92.fr

Imaginez : il fait beau, vous vous allongez sur l’une des pelouses du quartier et soudain une drôle d’odeur arrive à vos narines et une matière visqueuse se colle à vous… bref vous avez compris quelque chose de peu ragoutant vient de vous arriver.

Pour éviter ce genre de désagrément, Defacto, l’établissement en charge de la gestion et de l’animation de La Défense vient de lancer une campagne de sensibilisation pour les maitres de chiens sur l’usage des espaces verts récemment mis à disposition à proximité du Bassin de Takis, le long de l’esplanade. Plusieurs panneaux informatifs ou plutôt humoristiques ont été déployés pour indiquer les règles à respecter avec un message pour nos amis les bêtes : « Ouaf ! ouah ouah ! wouf  wouf wouf ! ». Traduction pour nous les humains : « Bonjour ! Mon maitre m’a dit que je pouvais venir jouer sur cette pelouse tant que je restais propre ».

Des pelouses réservées au repos

L’établissement demande aux propriétaires des petites boulles de poils à quatre pates de ne pas les laisser faire leurs déjections sur les pelouses. Defacto rappelle que ces espaces sont avant tout réservés pour le repos, la sieste et le pique nique des usagers du quartier.

Quant à l’installation dans le quartier de « sacs à caca » que de nombreuses villes mettent à disposition des maitres, Defacto indique réfléchir à cette option. « Nous profiterons du renouvellement du marché de propreté urbaine pour activer ou non cette option » confie un porte parole de l’établissement qui rappelle qu’un espace de déjection a été ouvert au jardin des Reflets à l’occasion de sa rénovation. Cet espace vient compléter un déjà ouvert il y a de nombreuses années au pied de la tour Eve et un autre en 2013 au square Henri Regnault. D’autres pourraient ouvrir au cas par cas à La Défense, précise Defacto.