Puteaux dit également non aux projet de fusion de l’EPAD et de l’EPASA

Le conseil municipal de Puteaux

Après Courbevoie, puis Nanterre c’était au tour de Puteaux de s’exprimer contre le projet des deux décrets prévoyant la fusion des deux établissements publics de l’EPAD et de l’EPASA ainsi que l’extension du périmètre OIN. La vingtième et dernière question à l’ordre du jour demandait aux élus de se prononcer sur ce vote consultatif: la maire Joëlle Ceccaldi avait donné pour objectif de voter « non ». Lors des interventions des élus, Christophe Grebert, du Modem, qui était à l’initiative de la pétition contre la nomination de Jean Sarkozy à l’EPAD a déclaré, alors que quelques minutes plus tôt il apprenait le désistement de Jean Sarkozy à la présidence de l’EPAD, qu’il « remerciait les 93 000 signataires ». Propos qui ont énervé la maire, qui après quelques minutes a décidé de suspendre le conseil pendant une dizaine de minutes sous une avalanche de huées. A la reprise vers 20h40, Christophe Grebert revenant à la charge a de nouveau provoqué des cris d’élus de l’UMP et de partisans de la maire. Il a décidé alors en criant à la censure de quitter l’hémicycle. Le vote a eu lieu après son départ de l’assemblée qui a voté à l’unanimité  » contre  » le projet.